Mary Robinson demande la commutation de la peine de mort pour un malade mental aux Etats-Unis

20 février 2002

Se félicitant d'apprendre que l'exécution d'un mental mental américain avait été remise au 25 février, Mary Robinson, la responsable de l'ONU pour les droits de l'homme, a demandé aux autorités américaines de revoir ce dossier et de commuer la peine de mort prononcée contre cette personne.

De passage à New York, Mme. Robinson a également rappelé dans un communiqué que la Commission de l'ONU pour les droits de l'homme s'était déjà prononcée contre la peine de mort appliquée aux personnes souffrant d'une "quelconque forme de troubles mentaux". Le malade mental américain, Alexander Williams, a été condamné à mort par un tribunal de l'Etat de Géorgie pour un meurtre commis à l'âge de 17 ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.