Le PAM met en garde contre les risques de pénurie alimentaire pour les réfugiés au Kenya

20 février 2002

Plus de 200.000 réfugiés installés au Kenya risquent de souffrir de malnutrition à moins que les donateurs ne contribuent d'urgence au programme d'aide alimentaire dans ce pays.

C'est ce qu'affirme aujourd'hui dans un communiqué publié à Nairobi le Programme alimentaire mondial (PAM), qui entend recueillir des dons nécessaires au financement de l'achat et de l'acheminement de 11.000 tonnes de vivres aux populations de réfugiés des camps de Kakuma et de Dadaab, dans le nord du pays. La plupart des réfugiés installés au Kenya sont originaires du Soudan et de Somalie. Ils dépendent entièrement d'une aide alimentaire extérieure.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.