Le HCR exhorte le gouvernement australien à revoir sa politique en matière de droit d'asile

1 février 2002
Ruud Lubbers

Tout en se félicitant de la fin des mouvements de protestation au centre de détention de Woomera, en Australie, l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a invité les autorités de Canberra à revoir leur politique en matière de détention des demandeurs d'asile.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le chef du HCR, Rudd Lubbers, a observé que les demandeurs d'asile étaient souvent des réfugiés qui ont souffert de la persécution et les sévices dans leurs pays, et qu'ils "ne devraient pas être assujettis à de nouvelles épreuves". Le HCR s'inquiète de la multiplication des appels en Australie en faveur d'un rapatriement rapide des demandeurs d'asile afghans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.