Le Conseil de sécurité exprime sa préoccupation devant l'agitation à Madagascar

Le Conseil de sécurité exprime sa préoccupation devant l'agitation à Madagascar

Lors d'une déclaration de presse faite ce matin à l'issue de consultations à huis clos, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur préoccupation face à l'agitation qui règne actuellement à Madagascar et les risques que celle-ci représente pour la paix et la stabilité de l'île et de la région.

Lors d'une déclaration de presse faite ce matin à l'issue de consultations à huis clos, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur préoccupation face à l'agitation qui règne actuellement à Madagascar et les risques que celle-ci représente pour la paix et la stabilité de l'île et de la région. Ces remous se produisent au lendemain de la décision de la Haute Cour constitutionnelle malgache d'organiser un second tour d'élection entre le Président Didier Ratsiraka et le maire d'Antananarivo, Marc Ravalomanana. "Le Conseil exhorte les deux candidats à se conformer à toutes les conditions d'ordre constitutionnel, électoral et juridique et demande que les élections soient menées d'une manière libre, juste et transparente", ont précisé les membres du Conseil.