Géorgie: Kofi Annan relève des progrès dans la crise abkhaze

23 janvier 2002

Les trois derniers mois ont enregistré certains progrès dans la recherche d'un règlement politique du conflit entre les autorités géorgiennes et les dissidents abkhazes, notamment sur la question de la répartition des compétences entre Tbilissi et Sukhumi.

C'est ce que note avec satisfaction le secrétaire général Kofi Annan, dans un rapport consacré à la situation en Abkhazie, territoire séparatiste au sein de la République de Géorgie.

Affirmant par ailleurs que la présence de la Mission de l'ONU dans ce pays continuait de jouer un rôle important dans la stabilisation de la zone de conflit et la recherche d'un règlement politique entre les parties, le secrétaire général a recommandé la prorogation du mandat de la Mission de six mois, jusqu'au 31 juillet prochain.

Après avoir souligné l'importance du retour sans entraves des réfugiés et des personnes déplacées dans leurs foyers, de la sécurité du personnel de la Mission de l'ONU en Géorgie, et de l'adoption de mesures destinées à rétablir la confiance et atténuer les tensions, M. Annan a invité les parties, et notamment la partie abkhaze, à saisir cette occasion pour faire des avancées sur la voie d'un règlement global du conflit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.