L'ONU signale une nouvelle affluence de réfugiés afghans à la frontière pakistanaise

2 janvier 2002

Dans un renversement de tendances par rapport aux semaines précédentes, l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) signale que des milliers d'Afghans cherchent à franchir la frontière pakistanaise, notamment au point de passage de Chaman, dans le sud du Pakistan.

"C'est la première fois depuis plusieurs semaines que l'on constate la présence de quelque 4 000 à 5 000 Afghans dans le no man's land entre les deux pays, qui souhaitent se réfugier dans le camp de Killi Faizo, au Pakistan", a noté aujourd'hui un porte-parole du HCR.

Par ailleurs, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est déclaré encouragée par l'accueil très positif réservé par les femmes afghanes à la vaste campagne d'immunisation des enfants de ce pays contre la rougéole, responsable de la mort d'environ 35 000 enfants par an. L'objectif de la campagne, qui a démarré hier à Kaboul, est de vacciner dans un premier temps quelque 1,2 million d'enfants âgés de six mois à 12 ans, avant d'immuniser les enfants du reste du pays dans les trois prochains mois.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) annoncé de son côté avoir acheminé environ 115.000 tonnes de vivres vers l'Afghanistan au mois de décembre, ce qui a provoqué une baisse sensible du cours des denrées alimentaires dans les principales agglomérations du pays.

Pour sa part, l'Office de coordination des affaires humanitaires de l'ONU précise que la situation sécuritaire dans l'est et le sud de l'Afghanistan restait légèrement instable, notamment autour de Jalalabad et de Kandahar. L'ONU y évalue actuellement la situation avant de décider de l'envoi sur place de personnel humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.