COP27 - Couverture spéciale

Conférence des Nations Unies sur le climat COP27
6 - 18 novembre 2022, à Charm El-Cheikh, en Egypte
...

Face à une crise énergétique croissante, à des concentrations record de gaz à effet de serre et à une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, la COP27 cherche à renouveler la solidarité entre les pays, afin de respecter l'Accord de Paris de 2015.

Chefs d'État, ministres et négociateurs, ainsi que militants pour le climat, maires, représentants de la société civile et PDG se réuniront dans la ville égyptienne de Charm El-Cheikh pour le plus grand rassemblement annuel sur l'action climatique.

La 27e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques - COP27 - s'appuiera sur les résultats de la COP26 pour prendre des mesures sur un éventail de questions essentielles pour faire face à l'urgence climatique - de la réduction urgente des émissions de gaz à effet de serre, au renforcement de la résilience en passant par l'adaptation aux impacts inévitables du changement climatique et au respect des engagements de financer l'action climatique dans les pays en développement.

🎙️ Bulletin d'ONU Info du 4 novembre 2022

Au menu de l’actualité :

Le chef de l’ONU appelle la Conférence sur le climat à jeter les bases d’une action climatique plus audacieuse

Le Comité contre la torture s’inquiète de la répression violente des manifestations du 20 octobre au Tchad

Des experts de l’ONU appellent l'Éthiopie à enquêter sur les violations présumées des droits humains dans le nord du pays.

 

Présentation : Jérôme Bernard

Audio
5'
Les combustibles fossiles émettent des polluants atmosphériques qui sont nocifs à la fois pour l'environnement et la santé publique.
© Unsplash/Juniper Photon

La CNUCED met en garde contre toute « fuite du carbone » de pollueurs vers les pays les moins avancés

Alors que les nations se réunissent ce week-end en Egypte pour la 27ème Conférence des Nations Unies sur le climat (COP27), les pays les moins avancés (PMA) ne doivent pas devenir des « refuges » ou des « paradis du carbone » pour des pollueurs, alors que les pays riches éliminent progressivement de leurs économies les industries à fortes émissions, a averti jeudi une agence des Nations Unies.