Soudan du Sud : l’escalade des tensions à Tonga entraîne des milliers de déplacés

Des réfugiés soudanais de l'Etat du Nil Bleu vivant dans le camp de Doro dans l’Etat du Haut Nil, au Soudan du Sud.
Photo UNHCR/V. Tan
Des réfugiés soudanais de l'Etat du Nil Bleu vivant dans le camp de Doro dans l’Etat du Haut Nil, au Soudan du Sud.

Soudan du Sud : l’escalade des tensions à Tonga entraîne des milliers de déplacés

Aide humanitaire

L’escalade des tensions et du conflit à Tonga, au Soudan du Sud, a entraîné le déplacement de milliers de personnes dans plusieurs zones entre Malakal et Tonga, a annoncé mardi une agence des Nations Unies.

Tweet URL

« Dans l’État du Nil supérieur, en date du 21 août 2022, les évaluations rapides estiment que 2.000 personnes ont fui Tonga pour se rendre à Agunjuok », a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), dans son dernier rapport de situation. Plus de 3.000 personnes ont fui à Abujop.

Selon l’OCHA, 2.000 autres personnes sont arrivées à Adidyang, qui se trouve à 25 km de Malakal ou 40 minutes en bateau. À Malakal, près de 300 personnes se sont réfugiées sur le site de protection des civils (PoC).

« D’autres personnes se dirigeraient vers la ville de Malakal en raison de l’insécurité qui règne à Tonga et à Pakwa », a ajouté l’agence.

Plus de 3.000 personnes également dans l’État de Jonglei

Du 14 au 15 août, de violents combats ont été signalés entre des factions armées dans la ville de Tonga et les zones voisines du comté de Panyikang, dans l’État du Nil supérieur. Les combats se sont étendus à Pakwa le 19 août.  Avec l’extension de la violence, les gens ont commencé à fuir de Pakwa à Agunjuok.

Les rapports indiquent que les gens se déplacent avec des moyens limités et en nombre inconnu. Les civils, principalement les personnes âgées, les femmes et les enfants, ont fui Diel et New Fangak en laissant leurs biens derrière eux.

D’autres rapports indiquent que certains habitants de Tonga fuient vers Fakwar dans Atar Payam, comté de Fangak, dans l’État de Jonglei. Dans l’État de Jonglei, plus de 3.300 personnes de New Fangak se sont déplacées vers Old Fangak. Dans l’État d’Unity, 130 personnes sont arrivées à Wunkur, dans la zone administrative de Ruweng.

Plus largement, l’OCHA note que la situation est très dynamique. « Certaines personnes se déplacent d’un endroit à l’autre, et les chiffres sont des estimations basées sur les rapports et changeront en fonction de l’évolution de la situation ».