Solidarité, durabilité et science au centre du programme du prochain Président de l'Assemblée générale

Csaba Kőrösi a été élu Président de la 77e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.
Photo ONU/Eskinder Debebe
Csaba Kőrösi a été élu Président de la 77e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Solidarité, durabilité et science au centre du programme du prochain Président de l'Assemblée générale

À l’ONU

Un diplomate hongrois a été élu par acclamation Président de la prochaine session de l'Assemblée générale des Nations Unies lors d'une cérémonie officielle à New York mardi.

L'Ambassadeur Csaba Kőrösi, Directeur de la durabilité environnementale au bureau du Président de la Hongrie, dirigera le principal organe délibérant et décisionnel de l'ONU à partir de septembre.

L'Assemblée générale comprend les 193 États membres de l'ONU et M. Kőrösi s'est engagé à faire de « Solutions grâce à la solidarité, la durabilité et la science » la devise de sa 77e session.

Il a souligné les « défis inquiétants » auxquels sont confrontés les pays, notamment les pénuries alimentaires et énergétiques, mais aussi la dette, l'urgence climatique, la perte de biodiversité et les besoins humanitaires et de protection qui sont urgents.

Rechercher des solutions intégrées

Avec la guerre en Ukraine et d'autres conflits armés, ces problèmes créent une « tempête parfaite » et une instabilité sans précédent pour les années à venir, a-t-il averti.

« En m'élisant, vous avez reconfirmé l'évaluation selon laquelle les risques géopolitiques et ceux découlant de la manière non durable de notre développement ont commencé à fusionner et à se renforcer », a-t-il déclaré. « Par conséquent, nous devons rechercher des solutions intégrées aux défis systémiques. Il n'y a pas de retour à l'ancienne normalité. Le seul moyen de sortir de notre situation difficile actuelle est de poursuivre les réformes et la transformation de cette Organisation et de renforcer notre coopération. Nous devons faire beaucoup mieux pour atteindre nos objectifs, nos engagements et nos promesses convenus conjointement ».

La salle de l'Assemblée générale des Nations Unies.
Photo ONU/Manuel Elias
La salle de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Rester ferme sur les principes de l'ONU

M. Kőrösi a défini les priorités pour relever les défis mondiaux complexes tout en respectant les piliers clés de l'ONU que sont la paix et la sécurité, les droits de l'homme et le développement durable.

Il s'agit notamment de rester ferme sur les principes de base de la Charte des Nations Unies, de faire des progrès significatifs et mesurables dans la « transformation durable », de renforcer le rôle de la science dans la prise de décision et de promouvoir une plus grande solidarité.

« Nous vivons à une époque qui ébranle les fondations sur lesquelles cette Organisation a été bâtie. Avec de multiples crises qui se profilent, rien de moins que la crédibilité de l'ONU est en jeu », a déclaré M. Kőrösi à ses collègues ambassadeurs.

Évoquant la création de l'ONU, il a rappelé qu'il y a 77 ans, les États membres ont montré qu'une paix durable peut être construite sur les cendres de la guerre.

« Nous avons besoin de la même détermination aujourd'hui pour relever les défis qui menacent la paix et la sécurité internationales ainsi que notre avenir durable sur cette planète », a-t-il déclaré.

Faire progresser le travail de l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a félicité le Président élu et a souligné le rôle crucial de l'Assemblée générale dans un monde en péril.

Il a déclaré que M. Kőrösi apportait une large perspective au poste, à savoir une familiarité avec les Nations Unies, une expertise en matière de durabilité environnementale et un engagement indéfectible envers l'action multilatérale.

« Je salue l'accent mis par sa Présidence sur les ‘Solutions grâce à la solidarité, la durabilité et la science’, et je compte sur lui pour nous aider à progresser dans l'ensemble de notre travail », a déclaré le chef de l'ONU. « Nous sommes impatients de travailler avec lui dans la recherche de solutions durables, dans la poursuite de nos objectifs communs et dans la défense de nos valeurs communes ».

Passer le relais

Le Président actuel de l'Assemblée générale, Abdulla Shahid, des Maldives, s'est dit prêt à soutenir pleinement son successeur, ajoutant que l'engagement en faveur d'une transition en douceur avait déjà commencé.

Il a salué les près de 40 ans d’expérience dans la diplomatie de M. Kőrösi, notamment en tant que Représentant permanent de la Hongrie auprès de l'ONU à New York et, plus récemment, son mandat de Secrétaire d'État adjoint chargé de la politique de sécurité, de la diplomatie multilatérale et des droits de l'homme dans son pays.

M. Shahid a également parlé du travail qui reste à faire à l'Assemblée générale avant de quitter ses fonctions, y compris l'action sur le processus de suivi de Notre programme commun, le rapport des Nations Unies sur l'avenir de la collaboration mondiale.

Les pays se réuniront à nouveau en juillet pour l'événement ‘Moment pour la nature’ afin de s'attaquer aux obstacles structurels affectant l'agenda environnemental, le développement durable et le relèvement de la pandémie de Covid-19.