La Chine promet 2 milliards pour les pays touchés par le coronavirus

18 mai 2020

Le Président chinois Xi Jinping a annoncé ce lundi que son pays dépenserait 2 milliards de dollars (sur deux ans) pour lutter contre la pandémie de coronavirus dans le monde, en particulier dans les pays en développement.

Dans un message vidéo transmis à Genève lors de la 73ème  Assemblée mondiale de la santé, le Président chinois a salué le rôle de l’Agence onusienne et a appelé aussi les autres gouvernements à apporter leur soutien « politique et financier ».

Il a ajouté que Pékin entend travailler aussi « avec les membres du G20 pour mettre en œuvre l’initiative d’allègement de la dette des nations les plus pauvres.

Enfin, le Président chinois a proposé de faire de son pays, en collaboration avec l’ONU, « une plateforme logistique et un entrepôt humanitaires d’urgence », destinés à faciliter l’approvisionnement en équipements contre la Covid-19 dans le monde. Le président chinois a également assuré qu’un éventuel vaccin chinois deviendra un « bien public mondial ».

Pékin s’est également s’est également dit favorable à « une évaluation complète de la réponse mondiale à l’épidémie après que celle-ci ait été maîtrisée, afin de faire le point sur les expériences et de remédier aux lacunes ».

« Ce travail nécessite une attitude scientifique et professionnelle, et doit être mené par l’OMS ; et les principes d’objectivité et d’équité doivent être respectés », a déclaré M. Xi à l’Assemblée annuelle de l’OMS.

« Sans nul doute l’une des sessions la plus importante de l’histoire de l’OMS » - Président Macron

Comme en écho, le Président français Emmanuel Macron a demandé « une réponse solide pour renforcer l’application du règlement sanitaire international, améliorer les systèmes d’alerte et de réaction aux urgences ». Paris entend « mieux comprendre, en toute transparence et avec un esprit de coopération, la crise à laquelle nous sommes confrontés, et en tirer tous les enseignements et donc, mieux y répondre ».

Dans son message vidéo, le Chef de l’Etat français invite les Etats membres de l’OMS à regarder avec lucidité, avec exigence, ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné dans la gestion internationale de la crise.

Nous avons l’occasion d’apporter une réponse unie à la pandémie, sans complaisance, sans accusations non fondées - Emmanuel Macron, Président de la France

« Nous avons l’occasion d’apporter une réponse unie à la pandémie, sans complaisance, sans accusations non fondées », a-t-il dit. Il appelle l’ensemble des pays membres de cette assemblée à la responsabilité et à l’action. « Au nom de ce qui a présidé à la fondation de l’OMS et au nom d’un droit fondamental de l’humanité : l’espérance » a insisté Paris.

Plus globalement, le Président Macron estime que la planète a besoin de l’OMS, pour son rôle irremplaçable de coordination, pour son expertise scientifique, sa connaissance du terrain.

« Nous avons besoin d’une OMS forte face à Covid-19 et l’OMS - c’est nous, ce sont ses Etats membres », a précisé le Chef de l’Etat français. Une façon de rappeler que cela dépend des pays membres pour permettre à l’Agence onusienne « de jouer tout son rôle dans la réponse internationale aux pandémies ». 

D’ailleurs selon Paris, cette 73ème Assemblée mondiale de la santé est sans nul doute l’une des sessions la plus importantes de l’histoire de l’OMS.

« Elle doit être un moment d’unité, de solidarité, mais aussi de lucidité et d’action, face à la crise mondiale inédite que nous traversons, tous », a conclu le Président Macron.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.