Mali : l’ONU condamne l’attaque à l’engin explosif improvisé contre un de ses convois

20 avril 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies a condamné samedi l’attaque à l’engin explosif improvisé contre un convoi de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), sur l’axe Douentza-Boni, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.

« Un Casque bleu égyptien a été tué et quatre autres blessés. Les forces de la MINUSMA ont répondu, tuant un assaillant et en arrêtant huit autres », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué publié le même jour.
 
« Les attaques dirigées contre les Casques bleus des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international », a rappelé le Secrétaire général.

António Guterres a appelé les autorités maliennes à agir rapidement pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire en justice. 

De son côté, le Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, a estimé que cette attaque lâche « montre un fois de plus que l’action de la MINUSMA met en déroute les terroristes qui cherchent à tout prix à faire dérailler le processus de paix au Mali ». 

« La MINUSMA reste plus que jamais déterminée, aux côtés de ses partenaires nationaux, régionaux et internationaux à accompagner le peuple malien sur son chemin vers la paix », a déclaré M. Annadif, rappelant que la MINUSMA a considérablement renforcé ses opérations dans la région Centre du Mali en appui aux forces de défense et de sécurité maliennes.

Les deux hommes ont présenté leurs plus sincères condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au gouvernement égyptien et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.