Mali : Justin Trudeau rend visite à la force aérienne canadienne déployée dans le cadre de la MINUSMA

22 décembre 2018

Le Premier Ministre canadien, Justin Trudeau a effectué samedi une visite éclaire au Mali où le Canada participe depuis fin juillet aux opérations de la MINUSMA.

Accompagné de son ministre de la Défense, Harjit Sajjan et de son chef d’état-major de la défense, le général Jonathan Vance, M. Trudeau s’est rendu au Camp Castor, la base de la MINUSMA où sont stationnés les soldats de la paix canadiens, située près de Gao, dans l’est du Mali.

« Une visite surprise de quelques heures », a indiqué samedi soir sur son compte Twitter la MINUSMA – la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali. M. Trudeau a pu rencontrer les Casques bleus canadiens déployés depuis l’été dernier au sein de l’opération de maintien de la paix de l’ONU présente dans ce pays d’Afrique de l’Ouest pour appuyer le processus politique et aider à sa stabilisation.

Au cours de sa visite – la première d’un chef de gouvernement canadien au Mali - M. Trudeau a rencontré le Premier Ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga qui l’a accueilli à son arrivée à Gao.

Les soldats de la paix canadiens déployés au Mali sont au nombre de 250. Le 31 juillet 2018, ils ont officiellement pris la relève des Casques bleus allemands de la MINUSMA. Engagés pendant 12 mois dans le cadre de l’opération PRESENCE, les forces armées canadiennes (FAC) opèrent en appui à la MINUSMA en fournissant une capacité d’évacuation médicale aérienne des forces onusiennes 24 heures sur 24 et sept jours sur sept ainsi qu’un appui logistique et de transport de troupes, de matériel et de marchandises.

« J’ai été honoré de rencontrer les membres des FAC déployés dans le cadre de cette opération de paix vitale des Nations Unies », a déclaré M. Trudeau dans un communiqué publié par ses services. « J’ai vu de mes propres yeux les contributions qu’ils apportent au Mali », a-t-i ajouté.

 Au Mali, le Premier Ministre canadien a pu constater l'étendue de la force opérationnelle aérienne que son gouvernement a déployée pour soutenir la MINUSMA.Une force qui comprend trois hélicoptères Chinook (deux en service et un de rechange), qui fournissent des services d’évacuation médicale et de transport, ainsi que cinq hélicoptères Griffon (quatre en service et un de rechange), qui servent d’escortes armées et qui sont utilisés pour exécuter des tâches défensives.

Le déploiement de la force aérienne canadienne au Mali dans le cadre de la Force de la MINUSMA fait partie des engagements que M. Trudeau avait annoncé en novembre 2017 à Vancouver lors de la réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies.

La réunion fut l’occasion pour le Canada d'annoncer son retour dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU. Un engagement concrêtisé en mars dernier avec l'annonce de la participation d'Ottawa aux efforts de la MINUSMA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Canada signe son retour dans les opérations de paix de l’ONU avec une contribution à la MINUSMA

Le gouvernement canadien a officiellement annoncé le déploiement d’une force opérationnelle aérienne auprès de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) pour une période de 12 mois.