Centrafrique : le Haut-Commissaire Zeid appelle à l’action préventive contre la violence communautaire

9 mai 2018

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a appelé mercredi à l'action préventive contre la violence communautaire en République centrafricaine (RCA) suite aux récents meurtres et attaques dans la capitale.

« Les violences de la semaine dernière à Bangui démontrent à quel point la situation est instable et comment les populations peuvent être facilement manipulées en vue de mobiliser des foules en colère prêtes à attaquer leurs voisins en raison de leur religion », a déclaré le Haut-Commissaire.

Le 1er mai, dans le quartier PK5 de Bangui, au moins 22 personnes ont été tuées et 185 autres blessées après qu'un groupe armé dirigé par Nimeri Matar Djamous alias "Force", a attisé la violence et attaqué une église, en réponse à une tentative du gouvernement d'arrêter un de leurs dirigeants.

Ces attaques ont déclenché des actes de vengeance menés par la communauté chrétienne, et notamment le lynchage à mort de trois civils musulmans. Les violences se sont poursuivies le week-end dernier, au cours duquel des maisons, des hôpitaux, des églises et des mosquées ont été attaquées dans de nombreuses localités à Bangui.

Extrême vigilance

« Au regard de la prédominance des discours de haine et d'incitation à la violence dans les médias et sur les réseaux sociaux, je crains que des éruptions spontanées de violence comme celle du 1er mai puissent prendre de l’ampleur, au point de devenir difficiles à contenir », a souligné Zeid Ra'ad Al Hussein.

Le Haut-Commissaire a appelé le Gouvernement de la RCA et la communauté internationale à faire preuve d'une extrême vigilance et à prendre des mesures sérieuses pour lutter contre l'incitation à la violence sur le fondement communautaire.

Zeid Ra'ad Al Hussein a appelé tous les acteurs nationaux et internationaux concernés à prendre des mesures décisives pour prévenir efficacement les futures flambées de violence et les violations des droits de l'homme. Le Haut-Commissaire a souligné que cette récente violence ne devrait pas contrarier le processus de paix facilité par l'Union Africaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.