En visite en Afghanistan, le Conseil de sécurité réitère son appui aux efforts pour restaurer la paix

15 janvier 2018

Une délégation du Conseil de sécurité a achevé lundi en Afghanistan une visite de trois jours qui lui a permis de réitérer son appui au gouvernement et au peuple afghans et à leurs efforts pour restaurer la paix et la stabilité.

Il s'agissait de la première visite du Conseil dans ce pays depuis 2010, a précisé la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) dans un communiqué de presse. Elle était organisée par le Kazakhstan, qui occupe en janvier la Présidence tournante du Conseil.

A Kaboul, la délégation a rencontré le Président afghan Ashraf Ghani, le Chef de l'exécutif Abdullah Abdullah, et d'autres hauts responsables du gouvernement. Elle a aussi rencontré des membres du Parlement, des représentants d'organisations de femmes, de partis politiques et d'organes chargés de gérer les élections, ainsi que des représentants de l'ONU et de l'OTAN dans le pays.

« Les discussions ont porté sur la situation politique, sécuritaire, socio-économique et des droits de l'homme dans le pays. La visite a précédé la réunion du processus de Kaboul, prévue en février 2018, au cours de laquelle le gouvernement devrait présenter ses plans pour un processus de paix et de sécurité plus structuré, coordonné avec l'ensemble de la région », a précisé la MANUA.

Les membres du Conseil ont réitéré leur soutien aux initiatives de réforme du gouvernement, en particulier pour lutter contre la corruption et accélérer la coopération régionale. Ils ont exprimé des préoccupations au sujet de l'environnement de sécurité en Afghanistan, y compris la présence d'Al-Qaïda, des Talibans et des combattants affiliés à l'EIIL-Province de Khorasan, ainsi que du lien entre le terrorisme et le crime organisé.

Les membres de la Commission électorale indépendante et de la Commission des plaintes électorales ont informé la délégation des préparatifs des prochaines élections parlementaires et des conseils de district en 2018. Les membres du Conseil ont souligné l'importance de poursuivre les réformes électorales et d'organiser des élections parlementaires et présidentielle libres, crédibles et inclusives, respectivement en 2018 et 2019. Ils ont réitéré la nécessité d'accroître la participation des femmes aux élections.

Appel de fonds humanitaire

De leur côté, les organisations humanitaires en Afghanistan ont déclaré lundi avoir besoin de 430 millions de dollars cette année pour assister la population.

L'argent servira à aider 2,8 millions de personnes déplacées par des affrontements ou des catastrophes naturelles. Il permettra de fournir des abris et de la nourriture, de soigner des enfants blessés, de nourrir des enfants malnutris ou d'aider des familles vulnérables rentrant chez elles après des années passées en Iran ou au Pakistan.

« Dans de nombreuses régions d'Afghanistan, la violence continue sans relâche et les populations ont plus que jamais besoin de soutien », a déclaré le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies en Afghanistan, Toby Lanzer. « Aujourd'hui, j'appelle les bailleurs de fonds internationaux à soutenir 2,8 millions de personnes dont les vies ont été ruinées par la guerre ou une catastrophe naturelle, et à aider les personnes qui retournent en Afghanistan depuis les pays voisins ».

Le plan de réponse humanitaire pour l'Afghanistan fait partie de la vingtaine d'appels de fonds humanitaires cette année, représentant un total de 22,58 milliards de dollars pour aider 90,9 millions de personnes dans le monde.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : l'ONU présente ses condoléances aux familles des victimes des attentats de Kaboul

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes des attentats qui ont visé jeudi un centre culturel et un média à Kaboul, en Afghanistan, faisant des dizaines de victimes.