La MINUSMA salue la libération de 23 détenus à Bamako

2 octobre 2013

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali, Albert Koenders, a salué mercredi la libération, par les autorités maliennes, de 23 détenus, dont des membres d'organisations touarègues qui étaient parties au conflit dans le nord du pays jusqu'au 18 juin 2013.

« Le gouvernement malien vient de libérer 23 détenus, parmi lesquels des personnes figurant sur la liste fournie par le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) et le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) », indique un communiqué de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), dirigée par M. Koenders.

Prenant acte de cette libération, le Représentant spécial, précise le texte, appelle maintenant les parties à remplir leurs obligations et les encourage à poursuivre leurs efforts, conformément à la résolution 2100 du Conseil de Sécurité et à l'accord préliminaire de Ouagadougou.

« Les parties doivent reprendre les discussions, c'est très important à ce stade », souligne M. Koenders, qui a l'intention d'informer, le 16 octobre prochain, le Conseil de sécurité de la situation sécuritaire et politique au Mali et de rappeler l'importance de la mise en œuvre du mandat de la MINUSMA et des dispositions de l'accord.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Président du Mali affirme que son pays est prêt à reprendre sa place dans le concert des Nations

Emergeant de neuf mois de graves violations des droits humains, de pillages et de destruction de sites culturels et historiques uniques, Ibrahim Boubacar Keita, a annoncé vendredi que son pays était sur le point de retrouver sa place dans le concert des nations.