OIT : augmentation des besoins de main d'œuvre qualifiée sur tous les marchés du travail

media:entermedia_image:b0e590e2-ac87-4599-be61-fe2aa054cf84

OIT : augmentation des besoins de main d'œuvre qualifiée sur tous les marchés du travail

À la veille de la Journée mondiale de la population, l'Organisation internationale du travail (OIT) a averti mardi que la «guerre des talents» à l'échelle mondiale devrait s'intensifier une fois que les économies seront rétablies.

Alors que la population mondiale croît, il en va de même pour la demande d'emplois. Paradoxalement, le déficit mondial de qualifications va lui aussi se creuser, précise l'OIT. Certains pays sont confrontés à des sociétés vieillissantes, d'autres à une forte expansion de leurs jeunes, mais tous doivent améliorer le développement des compétences pour répondre aux besoins actuels et anticiper les demandes futures.

La population mondiale vieillit. La proportion de la population âgée de 60 ans et plus va augmenter dans les régions développées pour passer de 22% en 2010 à 33% en 2050, et de 9 à 20% dans les régions moins développées, selon les Perspectives de la population mondiale des Nations Unies.

Alors que la population en âge de travailler décline, le rythme des changements technologiques et de l'innovation s'accélère, et les marchés émergents deviennent plus concurrentiels et doivent attirer des talents. Même en période de crise, quand le réservoir de compétences est vaste, les entreprises ne réussissent pas toujours à trouver les talents dont elles ont besoin en raison du décalage entre l'offre et la demande de compétences.

« À long terme, ce décalage devrait s'accentuer malgré des prévisions indiquant que le nombre de demandeurs d'emploi va augmenter pour atteindre 210 millions en 2016 », a affirmé la spécialiste du développement des compétences au Bureau international du Travail de l'OIT, Olga Strietska-Ilina, dans un communiqué de presse.

Selon les informations de l'OIT, environ un tiers des employeurs connaissent déjà des difficultés pour satisfaire leurs offres d'emploi parce qu'ils ne réussissent pas à trouver des candidats disposant des qualifications nécessaires.

Si la progression des flux internationaux de travailleurs migrants peut contribuer à pallier les carences dans certains pays, mais tout le défi consiste à ne pas créer de déficit dans les pays d'origine des migrants.

L'une des solutions pour résoudre l'inadéquation des qualifications disponibles par rapport aux demandes du marché du travail est d'améliorer la réactivité de l'éducation et de la formation aux changements technologiques, aux défis de l'environnement et du changement climatique, ainsi qu'aux exigences du commerce et de la compétitivité.

Dans de nombreux cas, le contenu et la structure de l'offre de formation doivent être profondément remaniés et les formateurs à nouveau formés pour que les programmes de qualification s'adaptent au monde du travail d'aujourd'hui – et de demain.

« Les compétences peuvent devenir une force motrice pour faire progresser la production dans la chaîne de valeur ajoutée et rendre les entreprises plus compétitives sur les marchés mondiaux », a ajouté Mme Strietska-Ilina.