L'ONU condamne l'attaque qui a tué sept Casques bleus en Côte d'Ivoire

Bert Koenders, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire.
Bert Koenders, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire.

L'ONU condamne l'attaque qui a tué sept Casques bleus en Côte d'Ivoire

Ban Ki-moon et son Représentant spécial en Côte d'Ivoire ont fermement condamné l'attaque perpétrée vendredi et qui a coûté la vie à sept Casques bleus de l'ONUCI.

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, s'est dit vendredi « attristé et scandalisé » par l'attaque qui, selon un bilan provisoire, a coûté la vie à sept Casques bleus du contingent nigérien de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

« Mes pensées vont aux familles en ce moment difficile et j'exprime mes plus sincères condoléances au gouvernement du Niger pour cette tragédie », a déclaré M. Ban à la presse au Siège de l'ONU à New York.

« J'appelle le gouvernement de la Côte d'Ivoire à tout mettre en œuvre pour identifier les responsables de cette attaque et de les faire traduire devant la justice », a-t-il ajouté.

De son côté, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, a condamné vendredi « avec la plus grande fermeté » l'embuscade meurtrière.

Les Casques bleus faisaient partie d'une patrouille déployée au sud de la localité de Tai, dans une zone où l'ONUCI a récemment renforcé sa présence en raison de menaces d'attaques contre les populations civiles.

L'ONUCI, a assuré M. Koenders, prendra toutes les mesures qui s'imposent suite à cette grave violation du droit international.