Yémen : l'ONU salue la tenue du scrutin présidentiel dans le calme

Une femme montre son pouce noirci après avoir voté à Taëz au Yémen. Photo PNUD
Une femme montre son pouce noirci après avoir voté à Taëz au Yémen. Photo PNUD

Yémen : l'ONU salue la tenue du scrutin présidentiel dans le calme

Le Secrétaire général et le Conseil de sécurité de l'ONU ont salué mercredi le déroulement pacifique de l'élection présidentielle au Yémen le 21 février et ont encouragé toutes les parties prenantes à mettre en œuvre la prochaine étape de la transition politique.

Dans une déclaration à la presse de la Présidence du Conseil de sécurité, les membres du Conseil félicitent « le peuple du Yémen pour la façon généralement calme avec laquelle le scrutin s'est déroulé et le niveau encourageant de participation. »

Selon eux, « cette élection est une étape significative dans la mise en œuvre du programme de transition politique sur lequel les principaux partis politiques du Yémen se sont mis d'accord, à partir de l'initiative du Conseil de coopération du Golfe. » Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur ferme engagement envers l'unité, la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale du Yémen.

Ils ont encouragé « toutes les parties prenantes au Yémen à travailler ensemble, avec un fort soutien international, pour poursuivre la prochaine étape de la transition prévue dans le mécanisme de mise en œuvre afin de réaliser l'unité et la sécurité du Yémen. » Ceci inclut un dialogue national ouvert à tous, une révision constitutionnelle et un programme de réformes pour s'attaquer aux défis sécuritaires, humanitaires et économiques qu'affronte le Yémen.

Dans une déclaration à la presse de son porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a également "félicité les Yéménites, notamment les jeunes, qui se sont déplacés en grand nombre, pour leur large participation au scrutin présidentiel".

Pour lui, il s'agit d'une expression claire de leur sincère désir d'un changement pacifique.

Le Secrétaire général a salué les autorités yéménites pour le déroulement de ces élections. Il a toutefois déploré des actes de violence qui ont eu lieu dans certains endroits du sud du pays.

Selon Ban Ki-moon, ces élections représentent une étape importante dans la mise en œuvre de l'accord politique signé en novembre dernier. Il a encouragé à la mise en œuvre complète de cet accord.

Le scrutin présidentiel de mardi s'inscrit dans le cadre de l'accord de transfert du pouvoir signé par le chef d'État sortant Ali Abdallah Saleh.