Yémen : le Conseil de sécurité affirme son soutien à la transition politique

Des Yéménites manifestant contre le gouvernement à Sana'a.
Des Yéménites manifestant contre le gouvernement à Sana'a.

Yémen : le Conseil de sécurité affirme son soutien à la transition politique

A l'issue de consultations du Conseil de sécurité à huis clos lundi sur la situation au Yémen, les membres du Conseil ont appelé à mettre en oeuvre l'initiative du Conseil de coopération des pays du Golfe pour ramener la paix et la stabilité au Yémen dans un esprit de réconciliation et d'inclusion.

La semaine dernière, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait salué la signature par le pouvoir et l'opposition yéménites d'un accord, basé sur une initiative du Conseil de coopération des pays du Golfe et permettant de régler la crise politique au Yémen.

L'accord prévoit la formation d'un gouvernement d'union nationale et l'organisation d'un scrutin présidentiel dans les 90 jours, l'établissement d'un dialogue national, d'une réforme constitutionnelle et d'un programme de réformes pour relever les défis humanitaires, économiques et sécuritaires du pays.

Dans une déclaration de la Présidence du Conseil, qui est occupée en novembre par le Portugal, « les membres du Conseil de sécurité ont salué les efforts des bons offices du Secrétaire général et la décision d'envoyer sur place une mission d'assistance électorale de l'ONU. Ils ont réaffirmé leurs intention de continuer à surveiller activement la situation sécuritaire, politique et humanitaire du Yémen ainsi que la mise en œuvre de la résolution 2014 du Conseil de sécurité ».

Le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU sur le Yémen, Jamal Benomar, a facilité les négociations dans le cadre de la mission de bons offices du Secrétaire général.

M. Benomar a fait un exposé lundi au Conseil de sécurité sur la situation au Yémen. Il a estimé que l'accord politique ouvrait la voie à un processus de transition politique crédible, avec une feuille de route détaillée.

« Comme première étape, le Vice Président du Yémen a publié samedi un décret qui annonce les élections présidentielles pour le 21 février 2012. De plus, l'un des négociateurs clés de l'accord, Mohamed Basindwah, a été nommé Premier ministre et il s'est engagé à former un gouvernement d'union nationale dans un délai de 14 jours », a dit M. Benomar à la presse à l'issue des consultations.

La mise en œuvre de l'accord demande une participation importante de toutes les forces politiques, y compris des jeunes qui ont été les plus engagés pour obtenir des réformes politiques.

« Le Secrétaire général est pleinement engagé dans le soutien à la transition, d'ici et au-delà des élections, pour mobiliser l'ONU et les Etats membres afin de soutenir le Yémen à relever ses défis politiques, humanitaires, sécuritaires, économiques et politiques », a indiqué M. Benomar.