Au Bangladesh, Ban Ki-moon appelle à faire plus pour les femmes et les enfants

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) et son épouse Yoo Soon-taek rencontrent une mère et son enfant dans un centre de santé à Dhaka.
Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) et son épouse Yoo Soon-taek rencontrent une mère et son enfant dans un centre de santé à Dhaka.

Au Bangladesh, Ban Ki-moon appelle à faire plus pour les femmes et les enfants

A l'occasion d'un dîner avec des partenaires privés et publics du Bangladesh, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en visite dans le pays, a salué mardi les progrès effectués par les autorités ces dernières années dans le secteur de la santé maternelle et infantile ainsi qu'en matière d'autonomisation des femmes.

Le chef de l'ONU a saisi cette occasion pour rappeler aux gouvernements et aux partenaires privés à travers le monde qu'il fallait faire encore plus pour les femmes.

« Au début de ce nouveau millénaire, les dirigeants du monde se sont réunis aux Nations Unies et ont fait une promesse historique : mettre un terme à la pauvreté, traiter les maladies curables, donner à tous les enfants une éducation, une alimentation et un avenir qu'ils méritent, autonomiser les femmes et protéger la planète », a rappelé Ban Ki-moon lors de ce dîner à Dhaka, la capitale du Bangladesh.

Il a souligné les efforts du Bangladesh, qui est non seulement le premier pays contributeur de soldats dans les opérations de maintien de la paix, mais a également mis en place une unité entière de police composée de femmes et dirigée par la Commandante Khanam Rocktar.

Le chef de l'ONU s'est félicité de l'impact au niveau mondial de la campagne lancée l'année dernière, « Chaque femme, chaque enfant ». Avec 40 milliards de dollars de financement, l'initiative a pour objectif d'aider les pays à travailler ensemble pour améliorer la santé maternelle et infantile. Le mois dernier, on pouvait compter plus de 60 pays engagés à accroître leurs efforts pour améliorer la santé des femmes et des enfants, dont 57 pays en développement.

« Nous devons nous réveiller. Nous devons réveiller et aider nos sœurs, nos femmes, nos mères, nos filles et nos amies, nos enfants et notre avenir », a dit Ban Ki-moon. « Ce soir je souhaite que vous pensiez qu'il est possible d'atteindre ces objectifs, pour les femmes et les enfants du Bangladesh, pour l'avenir de ce pays formidable et pour sa contribution pour le monde ».

Mardi, le Secrétaire général s'est rendu par hélicoptère dans la région de Moulvibazar, dans le nord-est. Il a visité une clinique communautaire afin de souligner combien il est important de garantir un accès à la santé pour les femmes vivant dans les zones rurales.

Au cours de sa visite au Bangladesh, Ban Ki-moon a rencontré plusieurs hauts responsables du gouvernement. Lundi, il a eu des entretiens avec la Première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina Wajed. Les deux responsables ont notamment abordé la tenue des prochaines élections qui se dérouleront en 2014.

Lors d'une conférence de presse mardi, Ban Ki-moon a estimé que ces élections devaient être « transparentes et crédibles », ajoutant que le pays avait, depuis 2008, fait de grands progrès vers la démocratie.

Le chef de l'ONU a également rencontré séparément lundi le Ministre des affaires étrangères du Bangladesh, Dipu Moni, et la chef du Parti Nationaliste, Begum Khaleda Zia. Mardi, il a rencontré le Ministre des finances.

Ban Ki-moon devait poursuivre sa tournée d'une semaine en Asie par une visite en Thaïlande, puis en Indonésie. Il achèvera cette tournée par Bali (Indonésie) où il participera au 4ème sommet entre les Nations Unies et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).