Iraq : l'ONU demande un accès à un camp d'opposants iraniens

L'entrée du Camp Ashraf, en Iraq.
L'entrée du Camp Ashraf, en Iraq.

Iraq : l'ONU demande un accès à un camp d'opposants iraniens

Le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme (HCDH) a demandé mardi que des observateurs indépendants aient un accès immédiat à un camp situé au nord de Bagdad où plusieurs milliers d'opposants iraniens vivent depuis plusieurs décennies et qui a été pris d'assaut vendredi par les forces de sécurité iraquiennes.

Selon la presse, le camp d'Ashraf, qui se trouve à 60km de la capitale iraquienne, abrite près de 3.500 Iraniens, membres de l'Organisation des Moudjahidin du peuple d'Iran (OMPI - Mujahedin-e Khalq), le principal mouvement d'opposition extérieur au régime en place en Iran.

Toujours selon la presse, des forces de sécurité iraquiennes ont pénétré dans le camp vendredi dernier en réponse à des jets de pierre et des menaces de certains habitants du camp. De violents affrontements entre policiers et Moudjahidine auraient alors éclaté et auraient fait des morts et des blessés, dont le nombre varie en fonction des sources.

A l'occasion d'une conférence de presse à Genève, le Bureau du Haut Commissaire aux droits de l'homme (HCDH), a indiqué par la voix de son porte-parole, Rupert Colville, que la Mission des Nations Unies d'assistance en Iraq (MANUI) n'avait « toujours pas été autorisée à entrer dans le camp pour vérifier, de manière indépendante, les allégations selon lesquelles de graves violations des droits de l'homme auraient eut lieu vendredi ».

« Bien que la situation semble s'être calmée, il reste urgent que des observateurs indépendants soient autorisés à accéder immédiatement au camp afin d'établir la vérité sur cette question », a ajouté Rupert Colville.

Lundi, dans un communiqué de son porte-parole, Ali al-Dabbagh, le gouvernement iraquien avait fixé à la fin 2011, la date limite pour le départ d'Iraq de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple.