Un expert de l'ONU appelle Israël à stopper les démolitions dans les Territoires palestiniens

Richard Falk, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967.
Richard Falk, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967.

Un expert de l'ONU appelle Israël à stopper les démolitions dans les Territoires palestiniens

Le Rapporteur spécial de l'ONU pour les Territoires Palestiniens, Richard Falk, a appelé vendredi les autorités d'Israël à mettre un terme aux démolitions de logements de Palestiniens en Cisjordanie. Les autorités israéliennes sont sur le point d'exproprier 15 familles palestiniennes, soit 150 personnes, en démolissant deux appartements d'immeubles situés à Beit Hanina à Jérusalem-Est.

« Ce cycle d'expulsion, de destruction et d'expansion des colonies ainsi que les expropriations violentes menées par les colons contre les Palestiniens dans les Territoires occupés de Jérusalem-Est constituent une violation des droits de l'homme et des principes de la quatrième Convention de Genève relative à l'occupation par les belligérants », a déclaré vendredi Richard Falk dans un communiqué qualifiant la situation comme « particulièrement perturbante ».

Le 6 mars 2011, les 15 familles ont reçu un préavis d'évacuation leur laissant 10 jours pour déménager de leurs logements. Les autorités israéliennes justifient souvent ces démolitions lorsque les propriétaires ne détiennent pas de permis de construire, ce qui est quasiment impossible à obtenir pour les Palestiniens, a souligné Richard Falk.

« Au-delà des conséquences désastreuses pour les familles qui sont confrontées à la perte de leurs maisons, de tels actes constituent une image plus large de l'annexion, non pas comme une réclamation israélienne légale mais comme la mise en œuvre d'un projet politique », a prévenu l'expert.

Depuis le début de l'année 2011, les autorités israéliennes ont démoli plus de 96 logements de Palestiniens en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est. Au total 175 personnes, dont la moitié sont des enfants, ont perdu leurs maisons. A la même époque en 2010, 129 personnes ont été déplacées à cause de 23 démolitions.