Liban : l'armée et la FINUL s'exercent à répondre aux conséquences d'un séisme

Liban : l'armée et la FINUL s'exercent à répondre aux conséquences d'un séisme

Patrouille conjointe de la FINUL et des forces armées libanaises.
Un exercice de réponse à une catastrophe naturelle de grande ampleur a été mené conjointement les 26 et 27 février par les Forces armées libanaises et la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), en coopération avec plusieurs organisations gouvernementales et non gouvernementales dans la ville de Tyr au sud du Liban.

L'exercice qui a duré deux jours et qui était intitulé "Phare uni" était basé sur un scénario fictif de réaction à une urgence humanitaire après un séisme.

L'exercice était destiné à renforcer les capacités de coordination de toutes les agences participantes pour répondre de manière efficace à une catastrophe naturelle avec les moyens et les capacités disponibles. 277 soldats, 70 véhicules et deux hélicoptères de l'armée libanaise et de la FINUL ont participé à l'exercice.

Des unités des Forces internes de sécurité, du renseignement de l'armée libanaise, de la défense civile, de la Croix Rouge libanaise, de la brigade des pompiers de Tyr, de la municipalité de Tyr, des ministères concernés du gouvernement libanais et d'ONG locales ont également participé à cet exercice.

"Cet exercice est une importante étape dans les efforts de la FINUL et de l'armée libanaise pour renforcer leur capacité combinée", a dit le chef d'état-major de la FINUL, le général Xavier Woillemont.