Darfour : la MINUAD protège des milliers de civils ayant fui les récents combats

Darfour : la MINUAD protège des milliers de civils ayant fui les récents combats

media:entermedia_image:855b4dd2-6abe-436b-a383-b787061011e9
La Mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a indiqué mardi qu'elle continuait de maintenir « une solide présence sur le terrain » pour assurer la sécurité de milliers de personnes déplacées par les récents affrontements.

La Mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a indiqué mardi qu'elle continuait de maintenir « une solide présence sur le terrain » pour assurer la sécurité de milliers de personnes déplacées par les récents affrontements.

Dans un communiqué revenant sur les combats qui ont éclaté en décembre entre les mouvements rebelles du Darfour et les forces armées gouvernementales, la MINUAD a précisé que la situation dans toutes les zones touchées, au nord et au sud du Darfour, était « calme » et marquée « par la reprise des transports publics vers certaines localités ». La mission explique encore que l'aide continue d'être acheminée à des milliers de personnes déplacées, dont « beaucoup ont cherché refuge à proximité des sites et bases de la MINUAD ». La Mission examine également les rapports de violence intertribaux entre les communautés Misseriya et Rizeigat dans l'ouest du Darfour.

La MINUAD a été mise en place pour protéger les civils et mettre un terme aux violences au Darfour, où sept années de combats entre le gouvernement, ses milices et les groupes rebelles du Darfour ont fait au moins 300.000 morts et 2,7 millions de déplacés et réfugiés.

En décembre dernier, en dépit du processus de paix en cours, des combats ont éclaté entre troupes gouvernementales et éléments de l'Armée de libération du Soudan / Minni Minawi (ALS / MM).