Faim : Le PAM appelle à ne pas oublier les plus vulnérables

16 septembre 2009

Alors que l'économie mondiale commence à montrer des signes de reprise, la chef du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, a appelé mercredi à ne pas oublier ceux qui ont été le plus durement frappés par la crise financière, qui a démarré il y a un an.

Alors que l'économie mondiale commence à montrer des signes de reprise, la chef du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, a appelé mercredi à ne pas oublier ceux qui ont été le plus durement frappés par la crise financière, qui a démarré il y a un an.

Il y a plus de gens affamés dans le monde et moins d'aide alimentaire que jamais auparavant. Le nombre de personnes ayant faim est supérieur à 1 milliard cette année, alors que l'aide alimentaire est à son plus bas niveau en vingt ans.

Le PAM a reçu pour l'instant moins de la moitié des 6,7 milliards de dollars dont il a besoin pour nourrir 108 millions de personnes dans 74 pays, a dit Mme Sheeran dans une déclaration publiée à Londres. Au rythme actuel des donations, le PAM sera forcé de réduire ses activités dans des pays comme le Kenya, le Bangladesh et la Somalie, a-t-elle ajouté.

« Les bailleurs de fonds ont été très généreux mais le coût de la nourriture est encore élevé, les besoins sont en hausse et il faut que le monde y réponde de manière accrue », a souligné la directrice du PAM.

La population aux Etats-Unis et en Europe s'appuie de plus en plus sur l'aide publique en ce qui concerne la nourriture, mais 80% du monde n'a pas ce luxe.

« Nous avons immédiatement besoin de 3 milliards de dollars pour répondre à ces besoins, ce qui représente moins de 0,01% de ce qui a été dépensé pour stabiliser le monde financièrement », a dit Mme Sheeran.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Kenya : Le PAM lance un appel à l'aide alors que la sécheresse s'aggrave

Alors que la sécheresse s'aggrave dans de nombreuses parties du Kenya et que les prix alimentaires restent élevés, le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé lundi un appel auprès des donateurs pour qu'ils octroient 230 millions de dollars afin de fournir une assistance d'urgence au cours des six prochains mois à 3,8 millions de Kenyans.