Territoires palestiniens : l&#39UNWRA lance un appel à contributions sans précédent de 453 millions de dollars

Territoires palestiniens : l&#39UNWRA lance un appel à contributions sans précédent de 453 millions de dollars

media:entermedia_image:c259b0a0-3091-419d-ac48-ec60b05b0287
L&#39Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA a lancé aujourd&#39hui le plus important appel à contributions financières qu&#39il ait jamais organisé, qui vise à récolter 453 millions de dollars.

« Nous avons été obligés de lancer un appel plus important compte tenu de l'accroissement des besoins de la population palestinienne », a affirmé Kevin Kennedy, Coordonnateur spécial adjoint pour le processus de paix au Moyen-Orient et Coordonnateur des Nations Unies pour les activités humanitaires et de développement dans le Territoire palestinien occupé.

L'appel, qui vient au troisième rang des appels humanitaires jamais lancés dans le monde, vise à assister les Palestiniens les plus vulnérables, notamment les enfants qui constituent la moitié de la population.

« Les deux tiers des Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie vivent maintenant dans la pauvreté. De plus en plus de gens ne peuvent subvenir à leurs besoins quotidiens en nourriture, tandis que les services de base se détériorent régulièrement », indique un communiqué de l'UNWRA publié à Jérusalem.

La crise financière a connu un tournant après l'élection du mouvement islamiste Hamas qui refuse de reconnaître Israël et de mettre fin à la lutte armée, en dépit des accords antérieurs de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Son accession au pouvoir au début de l'année 2006 a conduit la communauté internationale à couper l'assistance à l'Autorité palestinienne (AP).

Israël bloque également le versement de près de 500 millions de dollars de droits de douane qu'elle perçoit au nom de l'AP.

En dépit des mécanismes mis en place notamment par l'Union européenne, « l'AP est incapable aujourd'hui de payer ses 160.000 fonctionnaires, dont dépendent près d'un million de personnes », explique l'agence des Nations Unies.

« Les Palestiniens sont aussi soumis à des restrictions croissantes à leur liberté de mouvement, à des limites à l'accès aux emplois, aux marchés, aux services de santé et aux écoles », indique l'UNWRA.

« Les pertes en vies humaines, en ressources et la situation sécuritaire dans le Territoire palestinien occupé sont les éléments les plus inquiétants », a dit Karen Koning AbuZayd, Commissaire générale de l'UNWRA.

L'essentiel du financement pour 2007 ira à l'atténuation de la pauvreté grâce à des programmes d'urgence pour l'emploi, et à l'aide alimentaire et agricole.