Louise Arbour demande à Israël et à l'Autorité palestinienne de respecter les droits fondamentaux

12 mai 2006

Prévenant qu'une « crise des droits de l'homme se profilait » sur le Territoire palestinien occupé, la Haut Commissaire des Nations Unies, Louise Arbour, a appelé aujourd'hui Israël et l'Autorité palestinienne à respecter les droits fondamentaux, comme le demande une Avis de la Cour internationale de justice (CIJ).

Prévenant qu'une « crise des droits de l'homme se profilait » sur le Territoire palestinien occupé, la Haut Commissaire des Nations Unies, Louise Arbour, a appelé aujourd'hui Israël et l'Autorité palestinienne à respecter les droits fondamentaux, comme le demande une Avis de la Cour internationale de justice (CIJ).

« L'accroissement des pertes en vies humaines, que ce soit en raison des assassinats extrajudiciaires ou des attaques suicide, des missiles artisanaux ou de tirs d'artillerie, est inacceptable », a déclaré Louise Arbour, Haut Commissaires des Nations Unies aux droits de l'homme, dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

« Les civils, en particulier les plus vulnérables comme les enfants, les femmes et les personnes âgées, ne doivent pas payer le prix du mépris pour les droits fondamentaux et les obligations dans le domaine humanitaire », a affirmé la Haut Commissaire.

Louise Arbour a exhorté les deux parties à réaffirmer « leur engagement envers les droits fondamentaux internationaux et à faire de la protection des droits de l'homme la priorité de leur agenda ».

La Haut Commissaire a souhaité que les peuples israélien et palestinien puissent vivre dans un « environnement qui garantisse leur protection contre les attaques et qui leur permette de jouir de leurs droits civils, culturels, politiques, économiques et sociaux ».

« En tant que puissance occupante, Israël a la responsabilité du bien être de la population palestinienne dans le Territoire palestinien occupé, en vertu du droit international humanitaire, et notamment de la quatrième Convention de Genève de 1949 », a-t-elle estimé.

« Israël devrait aussi respecter l'Accord réglant les déplacements et le passage [signé avec l'Autorité palestinienne le 15 novembre 2005] qui régit le mouvement des biens, y compris l'assistance humanitaire vers la Bande de Gaza », a-t-elle ajouté (dépêche du 15.10.06).

La Haut Commissaire a parallèlement rappelé que l'Autorité palestinienne avait « le devoir urgent de faire tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir l'ordre public, empêcher les attaques contre les civils israéliens, enquêter sur les attaques qui ont eu lieu et traduire en justice les responsables ».

« L'Autorité palestinienne devrait tout faire pour faciliter la mise en ?uvre de l'Accord réglant les déplacements et le passage », a dit Louise Arbour.

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA prévient depuis plusieurs semaines que les restrictions au mouvements des biens vers Gaza menace de créer une crise humanitaire aiguë. Israël invoque des préoccupations sécuritaires pour justifier ces restrictions.

La Haut Commissaire a aussi rappelé la teneur de l'Avis de la Cour internationale de justice (CIJ) de 2004, qui rappelle qu'Israël est « responsable du bien-être de toutes les populations sous sa juridiction » et qui demande aussi « le démantèlement et l'arrêt de la construction du mur en Cisjordanie ».

Dans un avis consultatif rendu le 9 juillet 2004 à la demande de l'Assemblée générale, la CIJ avait qualifié la construction d'un mur par Israël en territoire palestinien occupé - y compris à l'intérieur et sur le pourtour de Jérusalem-Est - de contraire au droit international (dépêche du 9.07.04).

L'Assemblée générale avait en conséquence adopté résolution exigeant qu'Israël s'acquitte de ses obligations juridiques telles qu'énoncées dans cet avis consultatif rendu par la Cour internationale de justice (CIJ) (dépêche du 20.07.04).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.