PAM : l'aide alimentaire au service du processus de paix aux Philippines

6 avril 2006

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va apporter 27 millions de dollars d'aide alimentaire à la population de l'île de Mindanao, dans le sud du pays, dans un effort pour soutenir le processus de paix en cours entre le gouvernement et le Front de libération islamique Moro.

La population de Mindanao subit depuis des années les conséquences du conflit entre la guérilla et les forces gouvernementales philippines. Ce plan vise particulièrement les familles déplacées du fait des violences, les anciens combattants et les femmes et les enfants » de cette communauté de deux millions de personnes, précise un communiqué du PAM publié aujourd'hui.

Plus de la moitié de la population vit avec moins de 0,60 dollar par jour et 30 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition, indique l'agence des Nations Unies.

L'opération sera menée en coopération avec le gouvernement philippin dans la Région autonome musulmane de Mindanao. Elle vise à « soutenir le processus de paix en cours entre le gouvernement et le Front de libération islamique Moro (MILF) en apportant une aide concrète aux populations civiles de cette région où les niveaux de pauvreté, de nutrition et d'éducation sont plus faibles que partout ailleurs dans le pays », ajoute le PAM.

Des pourparlers informels sont actuellement en cours entre Manille et le MILF pour mettre fin à un conflit qui dure depuis plus de 40 ans et a fait quelque 120 000 victimes et retardé le développement du sud des Philippines.

Le plan du PAM prévu sur un an exige 27,2 millions de dollars, « mais le montant réel de l'aide dépendra de la réponse des donateurs » souligne le PAM. Le mois dernier, le Japon a annoncé une contribution de 1,2 million de dollars. La société Citigroup a également offert son aide, notamment logistique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.