UNICEF : 46 pays n'atteindront pas l'objectif de scolariser autant de filles que de garçons d'ici la fin de l'année

28 novembre 2005

Quelque 46 pays n'atteindront pas l'objectif de scolariser autant de filles que de garçons avant la fin de l'année 2005 et près de 115 millions d'enfants, dont une majorité de filles, ne fréquenteront toujours pas l'école primaire, a annoncé aujourd'hui l'agence des Nations Unies pour l'enfance, à l'occasion de la publication du rapport sur la parité des sexes dans l'éducation.

« Sur les 180 pays pour lesquels on dispose de données, 125 - 91 pays en développement et 34 pays industrialisés - parviendront à la parité des sexes en 2005, inscrivant ainsi le même nombre de filles que de garçons à l'école » et « 46 pays n'atteindront pas ce but », indique un communiqué du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) publié samedi dernier, à l'occasion de la publication du rapport intitulé « Parité des sexes dans l'éducation ».

Appelé aussi « Rapport GAP », l'étude fait le point sur la mise en œuvre des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) concernant la parité des sexes dans l'éducation et examine, plus particulièrement, les différences persistantes entre filles et garçons au niveau de la scolarisation dans le primaire.

Le rapport a été publié, simultanément à Genève et Beijing, à l'occasion de la réunion du Conseil consultatif international de l'Initiative pour l'éducation des filles, lancée par l'UNICEF, en prévision de la réunion annuelle du l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) sur l'Éducation pour tous.

Le troisième Objectif du Millénaire vise à « promouvoir l'égalité et l'autonomisation des femmes », c'est-à-dire « éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d'ici à 2005, si possible, et à tous les niveaux de l'enseignement en 2015, au plus tard ».

Quant au deuxième Objectif, il vise à « assurer l'éducation primaire pour tous », c'est-à-dire « donner à tous les enfants, garçons et filles, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires.

Dans son rapport, l'UNICEF recommande plusieurs mesures spécifiques pour parvenir à l'éducation primaire universelle d'ici à 2015 : abolir les frais de scolarité au niveau national, offrir des bourses d'études aux enfants désavantagés, fixer un plafond aux frais tels que les uniformes et les manuels scolaires, donner un statut « d'urgence » aux nations ayant des taux de scolarisation peu élevés et leur offrir le même type d'assistance financière immédiate qu'aux pays en situation de crise.

Pour garantir l'éducation primaire universelle d'ici à 2015, le taux de scolarisation mondial devra augmenter de 1,3% par an pendant les dix prochaines années. Certains pays devront progresser à un rythme beaucoup plus soutenu. Ainsi, le Bénin devra avancer au rythme de 2,88% par an, l'Erythrée doit progresser de plus de 4% annuellement, le Népal de 2,25% et l'Afghanistan de 3,9%, indique l'agence.

Voir le dernier rapport global sur les OMD.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.