Un haut représentant de l'ONU à Chypre pour reprendre la mission de bons offices de Kofi Annan

Un haut représentant de l'ONU à Chypre pour reprendre la mission de bons offices de Kofi Annan

media:entermedia_image:d92cc326-6798-4971-a985-da4c1387d5dd
Le responsable des affaires politiques de l'ONU, Kieran Prendergast, est arrivé aujourd'hui à Chypre pour reprendre la mission de bons offices lancée par Kofi Annan, qui avait été suspendue à l'issue du rejet du plan des Nations Unies, lors d'un référendum qui s'est tenu il y a un an.

« L'objectif est de prendre le pouls de l'île et de la région après je période de réflexion par toutes les parties, à la suite du référendum de l'année dernière », a déclaré hier Kieran Prendergast, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'ONU, à son arrivée à Chypre, à l'aéroport de Larnaca (voir notre dépêche du 20 mai 2005).

« Je suis ici dans la continuation des efforts de bons offices du Secrétaire général », a-t-il souligné.

Saluant l'élection, le 17 avril 2005, de Mehmet Ali Tahat à la présidence de Chypre-Nord - la partie turque de l'île - le Secrétaire général avait indiqué qu'il était prêt à reprendre sa mission de bons offices et avait rendu hommage à son engagement envers un règlement pacifique de la question de Chypre (voir notre dépêche du 18 avril 2005).

« Je n'ai pas d'illusions quant aux difficultés qu'il y aura à progresser », a souligné Kieran Prendergast, qui a ajouté que « l'ONU respecte le résultat du référendum » du 24 avril 2004, qui avait vu la partie chypriote grecque de l'île rejeter un plan de l'ONU pour le « règlement global » de la question de Chypre.

« Nous savons que les Chypriotes grecs ont des réserves quant au plan de l'ONU » et que les Chypriotes turcs ont leurs propres préoccupations, a-t-il souligné, indiquant avoir entamé des négociations avec les deux parties, à New York.

Le Secrétaire général adjoint a précisé que son voyage se poursuivrait à Athènes puis à Ankara, et qu'il présenterait un rapport du Secrétaire général sur ces consultations.