L'Iraq, nouvelle plaque tournante de la drogue, selon l'ONUDC

12 mai 2005

L'Iraq est en train de devenir la nouvelle plaque tournante de la drogue au Moyen-Orient, selon l'agence de l'ONU qui lutte contre la drogue, et qui exhorte la communauté internationale et le gouvernement iraquien à prendre les mesures nécessaires pour éviter une escalade du phénomène.

L'Iraq est en train de devenir un point de transit de la drogue fabriquée en Afghanistan, indique l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), dans un communiqué publié aujourd'hui à Vienne.

« Les autorités jordaniennes ont noté une augmentation importante du trafic de drogue au cours de l'année passée », a déclaré Hamid Ghodse, Président de l'Organe international de contrôle des stupéfiants.

Le mois dernier, trois millions de pastilles de Captagon - une amphétamine, la drogue la plus répandue parmi les jeunes au Moyen Orient - ont été saisi à la frontière jordano-iraquienne, a-t-il ajouté.

« L'affaiblissement des contrôles aux frontières et des infrastructures de sécurité ont fait du pays un point de transit idéal non seulement pour les terroristes et les militants mais aussi pour les trafiquants de drogue », a-t-il expliqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.