L'ouverture d'une ligne de bus au Cachemire, prélude à une entente entre l'Inde et le Pakistan, espère Kofi Annan

L'ouverture d'une ligne de bus au Cachemire, prélude à une entente entre l'Inde et le Pakistan, espère Kofi Annan

Carte du Cachemire
L'ouverture d'une ligne d'autobus au Jammu-et-Cachemire, au lendemain d'une attaque perpétrée pour la décourager, a été saluée aujourd'hui par le Secrétaire général qui a salué l'esprit de compromis dont ont fait preuve l'Inde et le Pakistan et exprimé l'espoir qu'elle ouvrirait la voie au règlement des questions pendantes sur la région.

Le Secrétaire général a salué aujourd'hui l'inauguration de la ligne d'autobus entre Muzzafarabad et Srinagar, de part et d'autre de la Ligne de contrôle au Jammu-et-Cachemire, soulignant « qu'en dépit des problèmes de sécurité », l'ouverture de la ligne constitue un signe important en faveur de la paix et permettra de réunir les familles divisées depuis plus de soixante ans ».

Hier, le Secrétaire général avait fermement condamné « l'attaque perpétrée contre un complexe où étaient hébergés des passagers qui devaient participer au lancement de la liaison de bus entre Muzzafarabad et Srinagar ».

Le Secrétaire général saluait « l'esprit de compromis dont ont fait preuve l'Inde et le Pakistan lors des négociations de cette importante mesure de renforcement de la confiance » et exprimait l'espoir que « qu'elle pourrait contribuer à ouvrir la voie à d'autres mesures de renforcement de la confiance, ainsi qu'à des accords substantiels sur toutes les questions en suspens, y compris celle du Jammu-et-Cachemire ».