Côte d'Ivoire : rapatriement de deux casques bleus du Bénin

15 février 2005

Deux casques bleus « soupçonnés d'être impliqués dans l'échange des billets de la Banque centrale » de l'Union monétaire Ouest africaine (BECEAO) en Côte d'Ivoire, ont été arrêtés et rapatriés au Bénin en attendant la fin de l'enquête. L'ONUCI avait prêté assistance à l'opération de démonétisation de la BECEAO dans le Nord de la Côte d'Ivoire.

« Suite à une investigation interne, deux éléments du contingent béninois de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ), soupçonnés d'être impliqués dans l'échange des billets de la BCEAO en Côte d'Ivoire, ont été arrêtés et rapatriés au Bénin, où ils ont été incarcérés par les autorités militaires en attendant la fin de l'enquête, indique un communiqué de la Mission publié le 14 février à Abidjan.

L'ONUCI, qui précise que les autorités ivoiriennes ont été informées de cet incident, rappelle que « conformément aux accords entre l'ONU et les pays contributeurs de troupes, les militaires suspects ont été rapatriés pour être traduits devant la justice ».

« Les autorités béninoises ont donné l'assurance que la totalité des billets saisis serait restituée à la BCEAO dès la fin des procédures judiciaires », précise par ailleurs le communiqué.

En décembre dernier, la Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire avait assuré la sécurité d'une opération menée dans les zones sous le contrôle des Forces Nouvelles, dans le cadre d'une action lancée en septembre 2004 par la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest pour retirer de la circulation des billets émis en 1992 (voir notre dépêche du 29 décembre 2004).

L'opération de démonétisation a été conduite dans les huit Etats membres de cette institution sous-régionale : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.