Guyana : appel de fonds de 3 millions de dollars pour les victimes des inondations

Guyana : appel de fonds de 3 millions de dollars pour les victimes des inondations

Les Nations Unies réclament 3 millions de dollars à la communauté internationale pour aider les victimes des inondations qui ont frappé le Guyana dans le courant du mois de janvier dernier et qui affectent aujourd'hui plus de 300 000 Guyaniens soit près de la moitié de la population.

Les Nations Unies ont lancé un appel de fonds humanitaire d'un montant de 3 millions de dollars pour porter secours aux victimes des inondations qui ont frappées le Guyana dans la deuxième semaine du mois de janvier, annonce un communiqué du Bureau des Nations Unies pour le pays, publié aujourd'hui en Guyane.

Les inondations, les plus graves depuis plus d'un siècle, affectent aujourd'hui plus de 300.000 Guyaniens – soit presque la moitié de la population - indique le communiqué.

« Après le tsunami, cette urgence a pu passer inaperçue en dehors du Guyana. Mais les effets des inondations ne sont pas moins dévastateurs au Guyana que sur les plages de l'océan indien », a déclaré Jan Egeland, Secrétaire général aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence. « Après l'impressionnante générosité des donateurs pour les survivants du tsunami, j'espère une réponse rapide et entière à cet appel », a-t-il ajouté.

L'appel de fonds d'urgence pour le Guyana qui s'élève à 3 millions de dollars vise à couvrir les besoins immédiats et à mettre en route la phase de réhabilitation. Les fonds permettront dans un premier temps de fournir de l'eau potable aux populations affectées, de rétablir le système sanitaire et les services de base dans le domaine de la santé et de l'éducation. Ils permettront aussi de commencer la phase de réhabilitation en fournissant aux communautés agricoles des semences et des services d'équipements vétérinaires et en aidant à reconstruire les moyens de subsistance et le système agricole.