Le Kosovo doit faire partie intégrante de l'Europe, affirme l'Envoyé de l'ONU

31 décembre 2004

Eliminer l'isolation de la population et s'ouvrir à l'Europe, tels sont les deux projets prioritaires dessinés par l'Envoyé de l'ONU pour le Kosovo, dans un message pour l'année 2005.

« Laissons les divisions du Kosovo derrière nous et préparons-nous pour l'intégration à l'Europe. L'heure est venue de créer de nouveaux ponts entre villes et villages, Nord et Sud, Est et Ouest, Majorités et Minorités », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Søren Jessen-Petersen, dans un message (en anglais) pour l'année 2005.

Appelant à une « année d'unité pour le Kosovo », Søren Jessen-Petersen a affirmé qu'il fallait tout faire pour éliminer l'isolation dans laquelle « vivent de trop nombreuses personnes dans la région ».

« Il ne doit y avoir aucun endroit où les gens se sentent forcés de vivre derrière des barricades entourés de fil barbelé », a-t-il déclaré, ajoutant que ce problème pourrait être réglé « si toutes les parties font preuve de bonne volonté ».

« Il ne fait pas de doutes que le Kosovo doit être un bon voisin pour la région, et faire partie intégrante de l'Europe, dès à présent et pour l'avenir », a affirmé le Représentant spécial.

Dressant un bilan des progrès et des difficultés rencontrées cette année, Søren Jessen-Petersen a notamment souligné que les élections du mois d'octobre avaient apporté un nouveau gouvernement et, pour la première fois, une opposition politique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.