Attentats en Iraq : Kofi Annan condamne

20 décembre 2004

Le Secrétaire général a condamné aujourd'hui les attaques intervenues en Iraq, à Nadjaf et Karbala ainsi qu'à Bagdad, qui ont fait 60 morts et plus de 120 blessés, dont trois membres du personnel électoral, rappelant que l'ONU poursuivrait son assistance à la tenue d'élections dans le pays.

« Le Secrétaire général condamne avec la plus grande fermeté les dernières séries d'attaques contre les deux villes saintes de Nadjaf et de Karbala [dimanche 19 décembre], ainsi qu'à Bagdad, qui ont causé la mort de plus de 60 personnes, notamment trois membres du personnel électoral, et qui a fait plus de 120 blessés », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole (carte).

« Aucune cause ne peut justifier le meurtre de civils innocents, ni le meurtre de sang froid du personnel électoral dont le seul objectif est d'aider le peuple iraquien à exercer son droit de vote et à participer à la démocratie », a affirmé Kofi Annan.

Appelant une fois de plus tous les Iraquiens « à ne pas reculer devant ces attaques et à se rassembler dans un esprit de réconciliation nationale », le Secrétaire général a indiqué que « l'ONU continuerait de faire tout ce qu'il est possible pour aider le peuple iraquien à organiser les élections et à achever sa transition politique dans l'ordre ».

Dans son message, Kofi Annan exprime aussi ses sincères condoléances aux familles de toutes les victimes de ces attaques inhumaines.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.