Moyen-Orient : Kofi Annan et le Quatuor confiants dans l'opportunité qui se présente

23 novembre 2004

Le Quatuor aidera les autorités palestiniennes à organiser les élections de janvier et fera en sorte qu'elles disposent des moyens financiers dont elles ont besoin, a indiqué à Charm el-Cheikh le Secrétaire général de l'ONU qui a également déclaré croire en la collaboration du Gouvernement israélien.

Au terme de ce qu'il a décrit à la presse comme « une bonne réunion » avec les membres du Quatuor, les quatre pays et organisations impliquées dans le règlement de la question israélienne, Kofi Annan a indiqué que chaque membre du Quatuor, à savoir les Etats-Unis, la Fédération de Russie, l'ONU et l'Union européenne, était déterminé à aider les dirigeants palestiniens à organiser la tenue des élections qui doivent se dérouler en janvier.

Lors de cette rencontre avec les journalistes qui a eu lieu aujourd'hui à l'issue de la réunion qui s'est déroulée en marge de la Conférence sur l'Iraq à Charm el-Cheik, le Secrétaire général a ajouté que le Quatuor allait également travailler avec les autorités palestiniennes sur la question des réformes et faire en sorte que la communauté internationale leur apporte le soutien nécessaire à leurs programmes économiques et sociaux.

« Nous pensons également qu'il existe une opportunité de réunir nos forces et de faire avancer la mise en œuvre de la Feuille de route et nous pensons que le Gouvernement israélien y est également prêt », a déclaré Kofi Annan.

La Feuille de route est le plan de paix soutenu par le Quatuor qui fixe la marche à suivre pour parvenir à un règlement permanent du conflit israélo-palestinien, qui se concrétiserait in fine par la création d'un Etat palestinien coexistant pacifiquement avec Israël.

Il a précisé, en réponse aux questions, que les membres du Quatuor participeraient à la planification des élections, apporteraient leur aide tout au long du processus et qu'il pensait qu'ils enverraient probablement des observateurs électoraux.

« Sur le front financier, nous allons nous assurer qu'ils aient également le soutien nécessaire [...] non seulement de la part du Quatuor mais aussi d'autres pays et des discussions sont en cours avec le Gouvernement israélien pour qu'il mette à disposition des fonds dus aux Palestiniens », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la liberté de mouvement des Palestiniens, question qui lui a été posée, le Secrétaire général a fait observer que « s'il devait y avoir des élections, les gens devraient pouvoir se déplacer pour mener campagne et voter », que, par conséquent, « des restrictions devraient être levées » et qu'il avait bon espoir qu'il en serait ainsi.

- Dossier Moyen-Orient du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.