Fallouja : appel de la Haute Commissaire aux droits de l'homme à la protection des civils

16 novembre 2004

Tous les auteurs de violations de droits de l'homme lors des combats de Fallouja devront être traduits en justice, qu'ils soient membres de la Force multinationale ou insurgés, a affirmé aujourd'hui la Haute Commissaire aux Droits de l'homme, qui s'inquiète des difficultés d'accès de l'aide humanitaire aux civils.

« La Haute Commissaire aux droits de l'homme est profondément préoccupée par la situation des civils pris dans les combats à Falluja. », indique un communiqué du Haut Commissariat aux Droits de l'homme publié aujourd'hui qui se réfère à des violations du droit de la guerre, signalées par plusieurs sources et souligne que cette législation est destinée à protéger les civils et les combattants.

La Haute Commissaire, Louise Arbour, se déclare « particulièrement inquiète du difficile accès de l'assistance humanitaire aux civils qui se trouvent encore dans la ville et du manque d'information concernant le nombre de blessés civils. »

Elle se prononce en faveur d'une enquête sur « toutes les violations du droit international humanitaire et des droits de l'homme .»

Ceux qui ont pris délibérément pour cible des civils, ont lançé des attaques disproportionnées et sans discrimination, ont tué des blessés et utilisé des boucliers humains doivent être traduits en justice, « qu'ils soient membres de la Force multinationale ou insurgés », a affirmé Louise Arbour.

La Haute Commissaire a appelé « les parties au combat à prendre toutes les précautions pour protéger les civils ».

Par ailleurs, répondant aux questions des journalistes lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York, le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, a indiqué qu'il n'avait aucune information quant au nombre de morts à Fallouja, dans la mesure où l'ONU ne disposait d'aucune base dans le pays lui permettant de réunir ces informations.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.