Dix mille réfugiés ivoiriens au Libéria, selon le HCR

15 novembre 2004

L'agence de l'ONU pour les réfugiés signale que le nombre d'Ivoiriens ayant trouvé refuge au Libéria s'établissait dimanche à 10 000, la petite ville frontière libérienne de Butuo s'étant transformée en centre de réception des réfugiés.

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime à 10 000 le nombre d'Ivoiriens qui avait traversé dimanche la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Libéria, indique un communiqué de l'agence publié aujourd'hui (en anglais).

Au cours de la semaine écoulée, la petite ville du Butuo, située à la frontière au nord-est du Libéria (carte), est devenue un centre de réception des milliers de réfugiés ivoiriens fuyant les troubles dans leur pays.

Pour certains, c'est la seconde fois qu'ils ont à traverser la frontière, indique le HCR qui rappelle qu'en 2002, les affrontements qui avaient éclaté entre les troupes gouvernementales et les rebelles du Nord avaient conduit de nombreux Ivoiriens à chercher refuge au Libéria voisin.

Le HCR indique avoir déployé du personnel et des fournitures d'urgence le long de la frontière dès l'arrivée des premiers réfugiés de Côte d'Ivoire la semaine dernière.

« La population du Libéria nous a très bien accueillis. Nous connaissons les uns et les autres ce que la guerre peut créer de souffrances et de tragédies », a déclaré une réfugiée au HCR.

Vendredi dernier, la Coordination humanitaire de l'ONU (OCHA selon son acronyme anglais) a organisé à Dakar une réunion des représentants d'organisations non gouvernementales et d'agences de l'ONU ayant pour but de planifier des mesures d'urgence au plan régional susceptibles de répondre à toutes les éventualités (voir notre dépêche du 9 novembre.)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.