Kofi Annan souhaite la création de mécanismes préétablis de coopération avec les organisations régionales

Kofi Annan souhaite la création de mécanismes préétablis de coopération avec les organisations régionales

media:entermedia_image:39424278-89b6-4fd7-8cb0-5ba8c5465816
Le Secrétaire général de l'ONU a informé le Conseil de sécurité de son intention d'instaurer, en coopération avec les organisations régionales, des mécanismes de coopération destinés à la stabilisation des pays en tirant parti des lignes de force de chacune d'entre elles. Le Premier Ministre roumain, dont le pays préside le Conseil se mois-ci, s'est félicité au nom du Conseil de cette initiative.

Evoquant le cas du Libéria, de la Côte d'Ivoire, de la République démocratique du Congo (RDC), du Burundi, de Haïti, du Kosovo et de l'Afghanistan comme autant d'exemples de coopération de l'ONU avec les organisations régionales dans le cadre d'efforts de stabilisation de la situation de ces pays, le Secrétaire général a fait observer ce matin devant le Conseil de sécurité que « très souvent les organisations régionales peuvent se trouver sur le terrain beaucoup plus rapidement que l'ONU. »

Toutefois, ce qui est vrai pour des organisations comme l'OTAN, l'Union européenne et l'Union africaine qui « ont créé ou sont en train de créer des capacités d'intervention rapide destinées aux opérations de la paix » ne l'était pas forcément pour toutes les organisations régionales, a ajouté Kofi Annan, au cours d'une réunion du Conseil de sécurité présidée par le Premier Ministre roumain, Adrian Nastase, qui avait pour thème la « Coopération entre l'ONU et les organisations régionales dans les processus de stabilisation. »

Toutes « n'ont pas la possibilité de se déployer sur une longue période. Et la légitimité qui naît de la coopération de l'ONU est [dans ce cas] souvent nécessaire », a fait observer le Secrétaire général.

Il a également souligné que tous les efforts de coopération avec les organisations régionales n'avaient pas été sans problèmes et a indiqué que, dans le cas du Kosovo où une explosion inattendue de violence s'était produite au début de l'année, « nous essayons de voir comment faire du meilleur travail. »

« Aussi, si d'un côté, nos efforts de coopération avec les organisations régionales [...] doivent s'accentuer, nous devons passer en revue les avantages comparatifs des différentes organisations et évoluer vers la création de partenariats stratégiques qui répondent aux défis d'aujourd'hui et de demain », a-t-il déclaré.

Il a annoncé que des discussions allaient avoir lieu avec « nos homologues régionaux sur des mécanismes de coopération ayant en charge le contrôle d'une protection véritable des civils connaissant des situations de conflits armés, des mesures pratiques pour inciter à la tolérance et pour promouvoir le dialogue entre les civilisations ainsi que sur les leçons tirées de l'expérience sur le terrain. »

Kofi Annan a conclu en assurant le Conseil qu'il le tiendrait soigneusement informé des progrès réalisés.

A l'issue des débats qui ont suivi, le Premier Ministre de la Roumanie et Président de la séance, s'est félicité, au nom des membres du Conseil « de la poursuite des réunions de haut niveau entre le Secrétaire général et les organisations régionales et du consensus qui a été atteint sur les modalités de la coopération en matière de prévention des conflits et les principes de la coopération dans le domaine de la consolidation de la paix. »

---