Kofi Annan condamne « dans les termes les plus forts » l'exécution de l'otage sud-coréen en Iraq

Kofi Annan condamne « dans les termes les plus forts » l'exécution de l'otage sud-coréen en Iraq

Kofi Annan
Le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, s'est déclaré « horrifié », mardi, par le meurtre de Kim Sun-II, l'interprète sud-coréen qui avait été pris en otage en Iraq le 17 juin dernier, et « condamne dans les termes les plus forts ce crime cruel qu'aucune cause politique ou autre ne peut justifier ».

« En cette triste et douloureuse occasion, le Secrétaire général présente ses condoléances à la famille de Kim Sun-II et au Gouvernement de la République de Corée », affirme le porte-parole des Nations Unies, dans un communiqué.

« Le Secrétaire général réitère son appel pour une libération immédiate et en toute sécurité de tous les otages détenus en Iraq », ajoute le porte-parole.