Droits de l'homme : le Haut Commissaire par intérim annonce qu'il va établir un rapport sur la situation en Iraq

23 avril 2004

La Commission des droits de l'homme a décidé, cet après-midi, de désigner un Expert indépendant sur la situation au Soudan tandis que, dans une déclaration concluant cette 60e session, le Haut Commissaire par intérim a jugé troublant le fait que le cas de l'Iraq ait été passé sous silence et a annoncé l'élaboration d'un rapport.

Par cinquante voix pour, une contre et deux abstentions, la Commission a décidé lors de cette dernière séance de sa 60e session de demander à son Président de désigner un expert indépendant chargé pendant une année d'évaluer la situation des droits de l'homme au Soudan.

S'il a jugé « historique », dans sa déclaration de clôture, la décision du Secrétaire général de créer le mandat de Conseiller spécial sur la prévention du génocide, qui restera comme une étape importante dans l'établissement d'un mécanisme de prévention, au même titre que le poste de Haut-Commissaire aux droits de l'homme, le Haut Commissaire aux droits de l'homme par intérim, Bertrand Ramcharan a trouvé « troublant et difficile à comprendre » que le cas de l'Iraq ait été passé sous silence.

Il en a conclu qu'il n'y avait plus aujourd'hui de mécanisme international de surveillance des droits de l'homme dans ce pays, qu'il s'agisse de violation de ces droits par des actes de terrorisme ou par l'usage excessif de la force voire par le traitement réservé aux civils et a fait part de son intention d'établir un rapport sur la situation des droits de l'homme en Iraq.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.