Les Etats-Unis cherchent des troupes destinées à la protection d'une mission de l'ONU en Iraq

Les Etats-Unis cherchent des troupes destinées à la protection d'une mission de l'ONU en Iraq

L'ambassadeur John Negroponte s'adresse au Conseil de sécurité
L'ambassadeur a indiqué chercher des troupes destinées à assurer la protection d'une mission de large envergure de l'ONU en Iraq et il a appelé les Etats membres à contribuer à l'apport de troupes uniquement affectées à cette tâche.

« Comme les événements des derniers jours l'ont abondamment démontré, des éléments continuent à menacer ceux qui travaillent pour améliorer la situation en Iraq » a déclaré ce matin l'ambassadeur John D. Negroponte, qui faisait le point pour le Conseil de sécurité des évolutions récentes dans le pays.

Il a évoqué « les embuscades et les mutilations, les émeutes et les attaques » qui, selon lui, ont été perpétrées par trois groupes : les insurgés qui incluent des éléments loyaux à l'ancien régime, des terroristes qui se sont infiltrés en Iraq et des milices affiliées à des éléments radicaux »

« La violence a été terribles et les pertes élevées », a indiqué M. Negroponte qui a indiqué que l'objectif de la Coalition était de rétablir « la primauté du droit dans un Iraq démocratique et d'empêcher qu'un parti n'exerce son influence en recourrant à la violence.

L'ambassadeur a affirmé que de nombreux Iraquiens avaient fortement exprimé leur soutien à la fin des milices et des groupes armés en dehors des Services légitimes de sécurité iraquiens.

« L'Autorité provisoire de la coalition est engagée dans des négociations productives de façon à s'assurer de réintégration de toutes les organisations armées qui ne sont pas sous contrôle gouvernemental. Des progrès ont été faits mais nous n'avons d'autre choix que de gérer fermement ceux qui refusent de négocier », a-t-il précisé.

M. Négroponte a indiqué que, « avec le soutien de l'ONU, les Etats-Unis avaient commencé à solliciter des contributions de forces destinées à la protection d'une Mission de grande envergure de l'ONU dont le rôle sera défini ultérieurement par une action du Conseil de sécurité. »

Ces troupes qui feraient partie de la Force multinationale de la Coalition seraient affectées à la seule protection du personnel et des équipements de l'ONU, a-t-il précisé, ajoutant qu'il ne croyait pas « exagérer en disant qu'il existait, au sein de la communauté internationale, un large désir de voir l'ONU retourner en Iraq, y jouer un rôle étendu, robuste et vital, particulièrement après la transition du 30 juin. »

C'est dans ce contexte que M. Négroponte « a demandé instamment aux Etats membres de fournir des troupes destinées à assurer des fonctions de sécurité dans le cadre du rôle essentiel de l'ONU, contribuant ce faisant à l'avenir de l'Iraq. »

Evoquant les consultations menées par le Conseiller spécial de l'ONU pour l'Iraq, Lakhdar Brahimi, qui se sont achevées hier, il a également indiqué que « les Etats-Unis se félicitait de ses recommandations hautement constructives » mais que « l'engagement de la coalition en Iraq continuerait au-delà du 30 juin », estimant que l'Iraq aurait besoin de la Force multinationale « pour continuer à appuyer les forces de sécurité iraquiennes jusqu'à ce qu'elles soient en mesure d'assurer seule la responsabilité de la sécurité et de la stabilité du pays. »