Le Programme de l'ONU pour le développement ouvre une antenne en Casamance

14 avril 2004

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ouvre une antenne en Casamance, dans le sud du Sénégal, marquant ainsi le retour d'activités de l'ONU dans une région en proie à des conflits d'intensité variable depuis plus de deux décennies.

Basée à Ziguinchor, principale ville de la région, cette opération aidera les communautés à construire des centres de santé, des écoles, des routes et d'autres ouvrages d'infrastructure essentiels, en coopération avec d'autres donateurs, indique aujourd'hui un communiqué du PNUD.

Elle accordera également des micro-financements qui aideront la population à lancer ou à développer de petites entreprises et promouvra des activités créatrices d'emplois et protectrices de l'environnement dans cette région aux paysages pittoresques de rizières, palmeraies et mangroves.

Le PNUD affecte 4,5 millions de dollars à l'ensemble de l'opération qui opère également à Saint-Louis dans l'ouest du Sénégal, à Tambacounda dans l'est, et à Bambey, dans le centre.

« Cette antenne est un nouvel instrument pour la paix et, avec votre présence, le sentiment d'abandon qui nous a longtemps habités disparaît car le PNUD donne un signal fort en faveur du retour des autres bailleurs de fonds dans notre région », a déclaré à l'agence de l'ONU Moustapha Diedhiou, adjoint au maire de Zinguinchor qui souhaite que d'autres institutions de l'ONU et d'autres donateurs suivent son exemple.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.