Dans 30 jours le traité sur la biodiversité aura force de loi, annonce la FAO

31 mars 2004

Douze pays européens et la Communauté européenne viennent de ratifier le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture portant à 48 le nombre de ses Etats parties et déclenchant ainsi le compte à rebours de trente jours pour l'entrée en vigueur du texte, a annoncé aujourd'hui, l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, la FAO.

Le Traité qui entrera donc en vigueur le 29 juin 2004 garantira que les ressources génétiques des plantes pour l'alimentation et l'agriculture, considérées comme vitales pour la survie de l'humanité, seront conservées et utilisées de manière durable et que les avantages qui en découlent seront répartis de manière juste et équitable.

"C'est un traité juridiquement contraignant qui est crucial pour l'agriculture durable", a déclaré M. Jacques Diouf, Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui y voit « une contribution importante à la réalisation de l'objectif principal du Sommet mondial de l'alimentation consistant à réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées d'ici à 2015. »

Malgré les efforts des paysans, la perte de la biodiversité a été très forte, indique un communiqué de la FAO publié aujourd'hui.

Depuis la naissance de l'agriculture, quelque 10 000 espèces ont été utilisées pour l'alimentation et le fourrage. Aujourd'hui, 150 cultures nourrissent la grande majorité de l'humanité et 12 cultures seulement fournissent 80% de l'apport énergétique. Blé, riz, maïs et pommes de terre fournissent, à elles seules, 60% de cet apport. Certains pays pauvres sont parmi les plus riches en diversité génétique.

"Plusieurs années de négociations multilatérales sous les auspices de la Commission intergouvernementale de la FAO sur les ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture ont finalement débouché sur un succès", a déclaré M. José Esquinas-Alcázar, Secrétaire de cette Commission. "Le Traité fournit un cadre juridique international qui sera un élément clé pour garantir la sécurité alimentaire, aujourd'hui et demain. Le défi consiste maintenant à s'assurer que le Traité soit opérationnel dans tous les pays."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.