Les îles « paradisiaques » submergées par les déchets

30 mars 2004

Si l'île de Nauru, dans le Pacifique, possède désormais un surprenant littoral bleu-vert, qui contraste avec la couleur azur de la mer environnante, c'est en raison des monticules de cannettes de bière vides qui le jonchent, indique le Programme de l'ONU pour l'environnement qui affirme que les petites îles paradisiaques "suffoquent " sous les ordures et les déchets et réclame une aide internationale d'urgence.

Si l'île de Nauru, dans le Pacifique, possède désormais un surprenant littoral bleu-vert, qui contraste avec la couleur azur de la mer environnante, c'est en raison des monticules de cannettes de bière vides qui le jonchent, indique le Programme de l'ONU pour l'environnement qui affirme que les petites îles paradisiaques "suffoquent" sous les ordures et les déchets et réclame une aide internationale d'urgence.

"Les petits Etats insulaires des Caraïbes, de l'Océan Indien et du Pacifique sont parmi les nations les plus vulnérables de la planète. Le traitement des déchets solides provenant de l'industrie, des activités ménagères et du tourisme est devenu un nouvel enjeu pour lequel ils ont besoin d'aide et de conseils.", selon le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), Klaus Toepfer.

« Non seulement de tels déchets dégradent et enlaidissent la nature, mais ils contaminent également les rivières et la nappe phréatique de manière insidieuse », précise M. Toepfer dans un communiqué du PNUE publié aujourd'hui.

Il y indique que le Programme, en collaboration avec d'autres agences des Nations Unies et des institutions spécialisées dans le traitement des déchets, aide les Petits États insulaires en développement à établir des plans de réduction des déchets, à répertorier les technologies de gestion saine des déchets et à promouvoir des techniques de production générant moins de pollution.

Un de ces rapports, présenté aujourd'hui aux ministres de l'environnement réunis à Jeju, en République de Corée, où se déroule jusqu'au 31 mars prochain la huitième Session extraordinaire du Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour l'environnement et le Forum ministériel mondial sur l'environnement, estime que depuis le début des années 90 le niveau des déchets plastiques dans les Petits États insulaires en développement a quintuplé.

Intitulé " Le PNUE et les Petits Etats insulaires en développement : 1994-2004 et perspectives d'avenir ", il souligne en outre que les problèmes causés par les ordures ménagères et industrielles font partie d'une crise plus large du traitement des déchets.

Quatre-vingt dix pour cent des eaux usagées des petits Etats insulaires des Caraïbes sont par exemple déversées dans l'océan sans avoir été préalablement traitées. Ce pourcentage atteint 98 pour cent dans certaines parties du nord-est du Pacifique, indique le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.