Les pourparlers sur la question chypriote à la recherche d'un texte de consensus

25 mars 2004

Le réel test est de parvenir, d'ici au 31 mars, à un texte de consensus qui sera soumis à référendum au lieu d'une version finalisée par le Secrétaire général, a indiqué aujourd'hui le Conseiller spécial pour Chypre qui a précisé que les pourparlers sur le statut de Chypre se déroulaient selon le calendrier fixé.

Dès hier, les différents protagonistes étaient en place. Le dirigeant chypriote grec, Tassos Papadopoulos, ainsi que M. Talat et Serdar Denktash qui avaient reçu les pleins pouvoirs du Président chypriote turc, Rauf Denktash pour négocier et prendre les décisions finales, avaient rejoint le complexe hôtelier de Bürgenstock, à proximité de la ville suisse de Lucerne. Le Ministre des affaires étrangères turc, Abdullah Gul, était arrivé la veille au soir et le Ministre grec des Affaires étrangères, Petros Moliviatis, dans l'après-midi.

Alvaro de Soto a indiqué qu'il continuait à trouver beaucoup d'avantages à ce rassemblement dans un lieu où les uns et les autres ne viennent pas seulement pour prendre part à des négociations mais y partagent le gîte et le couvert. « Tous les participants ont des relations qu'ils n'auraient pas pu avoir dans un autre contexte », a-t-il fait observer, ajoutant que « de ce point de vue là, l'entreprise était un succès. »

« Le véritable test, a cependant ajouté M. de Soto, sera si, d'ici au 31 mars, nous parvenons à un texte de consensus ou à un texte finalisé par le Secrétaire général. »

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan est attendu à Bürgenstock pendant le week-end.

La date des référendums, qui se dérouleront simultanément dans les deux parties de l'île, sur le texte qui sortira de la résidence hôtelière suisse est d'ores et déjà fixé au 20 avril.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.