L'Ayatollah Sistani toujours favorable à ce que l'ONU aide l'Iraq, indique Lakhdar Brahimi

16 mars 2004

L'ONU ne cherche pas spécialement à jouer un rôle en Iraq mais est prêt à apporter son aide aux Iraquiens, a indiqué aujourd'hui le Conseiller spécial du Secrétaire général, Lakhdar Brahimi, qui a précisé que Kofi Annan avait reçu une lettre de l'Ayatollah Sistani l'assurant qu'il restait favorable à ce que l'ONU s'implique en Iraq.

L'ONU ne cherche pas spécialement à jouer un rôle en Iraq mais est prête à apporter son aide aux Iraquiens, a indiqué aujourd'hui le Conseiller spécial du Secrétaire général, Lakhdar Brahimi, qui a précisé que Kofi Annan avait reçu une lettre de l'Ayatollah Sistani l'assurant qu'il restait favorable à ce que l'ONU s'implique en Iraq.

Lakhdar Brahimi a fait le point aujourd'hui, au cours d'une conférence de presse, sur les perspectives en Iraq. Il a rappelé que la mission qu'il a conduite a permis de faire émerger un consensus en faveur d'élections au suffrage universel direct ainsi que sur le fait qu'il était impossible d'organiser de telles élections d'ici au 30 juin, date fixée par le Conseil de gouvernement et l'Administration provisoire de la coalition pour la passation des pouvoirs aux Iraquiens.

A partir de là, a-t-il souligné, l'un des défis consiste à définir la forme de gouvernement et d'administration à mettre en place à partir du 1er juillet prochain. L'ONU est, là encore, disposée à apporter son aide aux Iraquiens pour trouver un consensus mais, a-t-il souligné, le rapport du Secrétaire général a clairement énoncé que les Nations Unies ne recherchent pas spécialement un rôle en Iraq mais qu'elles sont prêtes à mettre leurs compétences à disposition des Iraquiens s'ils en font la demande.

Interrogé sur les réticences qui commencent à se faire jour sur l'éventualité d'une implication de l'ONU dans le pays, Lakhdar Brahimi a indiqué que cela ne correspondait pas aux informations qu'il avait recueillies pendant son séjour et que, par ailleurs, le Secrétaire général avait reçu un message de l'Ayatollah Sistani l'assurant qu'il n'était pour rien dans cette campagne de presse et qu'il demeurait favorable à ce que les Nations Unies jouent un rôle en Iraq.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.