Kofi Annan affirme la détermination de l'ONU à retourner aider les Iraquiens malgré les attaques terroristes

3 mars 2004
Kofi Annan

Les attaques terroristes en Iraq « n'entameront pas notre détermination d'aider les Iraquiens », a indiqué ce matin le Secrétaire général de l'ONU en réponse aux questions de journalistes.

L'ONU continue à espérer pouvoir renvoyer ses équipes en Iraq pour assister le peuple iraquien, a affirmé le Secrétaire général de l'ONU, à son arrivée au siège de l'ONU à New York ce matin, en réponse à une question d'un journaliste qui lui demandait si les attaques terroristes en Iraq risquaient de retarder le retour des équipes de l'ONU dans le pays.

Kofi Annan a ajouté que ce qui s'est produit hier était tragique, le désolait et qu'il compatissait avec ceux qui avait perdu des êtres chers et de la famille mais que « cela n'entamerait en rien notre détermination d'apporter notre aide. » Répondant à une autre question, il a acquiescé quant à la possibilité que ce retour puisse avoir lieu dans quelques semaines.

Le 24 février dernier, les membres du Conseil lors d'une réunion consacrée à l'examen des conclusions de l'équipe envoyée en Iraq pour évaluer la faisabilité de la tenue d'élections avant le 30 juin avaient pris acte de « la nouvelle réalité politique » qu'il décrivait et se prononçait dans leur ensemble en faveur d'un rôle accru de l'Organisation dans le pays.

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne acceptaient comme ils s'y étaient engagés, les recommandations du Secrétaire général sur la base du rapport : transfert de souveraineté maintenu le 30 juin et organisation d'un scrutin direct le plus rapidement possible après cette date.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.