Le Conseil décide de l'envoi de plus de 6000 Casques bleus en Côte d'Ivoire

27 février 2004

Le Conseil de sécurité a décidé ce matin à l'unanimité de créer l'ONUCI, l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire, dont la composante militaire comprendra 6240 soldats.

Le Conseil de sécurité a décidé à l'unanimité de créer l'ONUCI, l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire, dont la composante militaire comprendra 6240 soldats.

Cette nouvelle mission de maintien de la paix de l'ONU agira en vertu de l'article VII de la Charte des Nations Unies, qui prévoit le recours à la force lorsque la situation l'exige, stipule la résolution 1528 adoptée par le Conseil de sécurité, réuni ce matin pour étudier la situation en Côte d'Ivoire.

Dotée d'un mandat de douze mois qui prend effet le 4 avril 2004, elle intègre la MINUCI, la Mission des Nations Unies, dont le mission était essentiellement politique et de facilitation, et les forces de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Outre la composante militaire dont l'effectif autorisé est de 6240 militaires, l'ONUCI comprendra 200 observateurs militaires, 120 officiers d'état-major, 350 membres de la police civile ainsi que l'effectif civil, judiciaire et pénitentiaire, approprié.

Le Conseil décide de renouveler jusqu'au 4 avril 2004 l'autorisation qu'il a donnée aux forces françaises et aux forces de la CEDEAO dans sa résolution 1464 du 4 février 2003, d'assurer la protection des civils dans le pays.

Il autorise également les forces françaises, pour une durée de 12 mois à compter du 4 avril 2004, à user de tous les moyens nécessaires pour soutenir l'ONUCI, conformément à l'accord que doivent conclure l'ONUCI et les autorités françaises.

Dans son intervention devant le Conseil, le Secrétaire général de l'ONU qui avait recommandé la création d'une telle force dans son rapport du 19 janvier dernier, a estimé que la mise en place de l'ONUCI montrerait clairement que la communauté internationale appuie le processus de paix ivoirien et était résolue à jouer pleinement son rôle dans le maintien de la paix et de la sécurité en Afrique.

Il a souligné également les incidences positives qu'un tel déploiement aura sur les efforts effectués pour stabiliser l'ensemble de la sous-région et a indiqué que, dans le même ordre d'idées, il avait l'intention de formuler, en mars prochain, des propositions sur la présence résiduelle de l'ONU en Sierra Leone.

Dans un additif à son rapport initial, Kofi Annan établit le budget de l'ONUCI à près de 303 millions de dollars pour six mois.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.